Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
bandeau-top
bandeau-bleft Février 2015
bandeau-filet
Abonnement Transmettre Archives RSS Contact PDF Facebook Tweeter
 
La nouvelle version du site www.inrs.fr est en ligne !

La nouvelle version du site www.inrs.fr est en ligne !Chers abonnés,

Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture de la nouvelle version du site internet de l’INRS. Elle propose des contenus plus riches, un meilleur confort de navigation et un design modernisé, adapté aux terminaux mobiles. Nous vous invitons à découvrir le nouveau site www.inrs.fr. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

La rédaction
 
zoom
Formaldéhyde
Poursuivre l'effort de prévention
Formaldéhyde : poursuivre l'effort de prévention  
  Des professionnels de la fabrication de panneaux à base de bois aux salariés des laboratoires d'anatomie et cytologie pathologique, des spécialistes du soin funéraire aux personnels chargés du nettoyage et de la désinfection, les profils des salariés potentiellement exposés au formaldéhyde sont extrêmement variés.

Les tentatives de substitution de cette substance, classée comme cancérogène présumé par l'Union européenne, sont nombreuses mais se heurtent souvent à des questions de faisabilité industrielle. Le long règne du formaldéhyde n'est pas révolu.

puce-orange  Lire la suite

point-ico Dossier Travail & Sécurité
Le formaldéhyde
p
point-ico Publication
Le point des connaissances sur... Le formaldéhyde (ED 5032)
p
point-ico Article
Exposition professionnelle au formaldéhyde : quels risques ? Quels enjeux ? (CC6)
p
point-ico Publication
Laboratoires d'anatomie et de cytologie pathologiques. Guide pratique de ventilation (ED 6185)
p
 
 
rub-actus

Horaires atypiques

Surmortalité liée au travail de nuit

Surmortalité liée au travail de nuit

Une étude publiée dans l'American Journal of Preventive Medicine met une nouvelle fois en lumière en lumière les risques liés au travail de nuit. Réalisée depuis 1988 auprès de plus de 85 000 infirmières, l'étude montre que les femmes qui ont travaillé de nuit plus de 5 ans présentent une surmortalité supérieure de 11 % à celle des femmes qui travaillent de jour. Cette surmortalité est liée à une fréquence plus importante des maladies cardiovasculaires chez les infirmières ayant eu des horaires de travail nocturnes.

- L'article de l'American journal of préventive medecine
- La brochure Horaires atypiques de travail (ED5023)
 

Risques psychosociaux

Pilotage du travail et risques psychosociaux

Pilotage du travail et risques psychosociaux

Une publication de la Dares aborde la question des liens entre risques psychosociaux et management. Réalisée à partir des données de l'enquête Sumer 2010, l'étude révèle notamment que plus de 30 % des salariés n'ont ni entretien individuel d'évaluation, ni objectifs chiffrés. 13 % ont des objectifs chiffrés mais sans entretien individuel fondé sur critères précis et mesurables. L'étude montre que cette population est surexposée aux facteurs de risques psychosociaux : demandes psychologique et émotionnelle importante, existence de conflits éthiques, insécurité, soutien social moins important. Ces travailleurs signalent aussi plus souvent être en mauvaise santé physique et mentale.

- L'étude de la Dares
- Risques psychosociaux
 

Machines

Un guide techniques sur les modifications de machines en service

Un guide techniques sur les modifications de machines en service

Les machines utilisées dans les entreprises sont fréquemment modifiées par les employeurs pour des raisons diverses : adéquation avec les exigences de production et d'organisation du travail, assemblage avec d'autres machines, amélioration du niveau de sécurité, extension d'une ligne de production, etc. Un guide technique, publié par la Direction générale du travail, présente le cadre juridique applicable à ces opérations de modifications. Il apporte les éclairages sur la notion de « modification » et rappelle les objectifs réglementaires en matière de prévention des risques liés à l'utilisation des machines. Il présente également les procédures recommandées pour les opérations de modification.

- Le guide technique [PDF]
- Le dossier Conception et utilisation des équipements de travail
 

Institution

Les orientations du 3e plan Santé au travail

Les orientations du 3e plan Santé au travail

Le Conseil d'Orientation sur les Conditions de Travail (COCT) a présenté au ministre du Travail des propositions d'orientations pour le 3e plan Santé au travail (2015-2019). Le projet comprend 7 axes prioritaires, validés par le ministre. Le premier objectif est d'accorder la priorité à la prévention des risques, en rupture avec une approche qui fait prévaloir la réparation. Il s'agit aussi de prévenir la désinsertion professionnelle, de faire de la qualité de vie au travail un objet stratégique et de simplifier les règles administrative et normative liées aux questions de santé et de sécurité au travail.

Les partenaires sociaux proposent également de mettre l'accent sur la prévention de certains risques jugés prioritaires (chutes, expositions aux produits CMR, risques psychosociaux, expositions aux nanomatériaux, pratiques addictives et maladies cardiovasculaires). Ils mettent également en lumière la nécessité mieux exploiter les données sur la santé au travail et d'améliorer la complémentarité opérationnelle entre les différents acteurs impliqués dans la prévention des risques professionnels.

- Les propositions du COCT
- Le communiqué du ministère du travail
 

rub-juridiques

Pénibilité

Un décret du 24 décembre 2014 dresse la liste des régimes spéciaux de retraite comportant déjà un dispositif spécifique de compensation de la pénibilité. Les salariés affiliés à ces régimes sont, par conséquent, exclus du compte personnel de prévention de la pénibilité créé par la loi n° 2014-40 du 20 janvier 2014.

- Le décret no 2014-1617 du 24 décembre 2014 [PDF]
 

Soins d'urgence

Un arrêté du 30 décembre 2014 modifie le cadre de formation aux gestes et soins d'urgence. Cette formation est obligatoire et destinée aux personnels des établissements de santé ou d'une structure médico-sociale, ainsi qu'à certains professionnels de santé.

- L'arrêté du 30 décembre 2014 [PDF]
 

rub-sur-le-web
Tirer des leçons des accidents

Tirer des leçons des accidents

Le site de l'organisme suisse de prévention SUVA propose une série de fiches analysant des accidents graves ou mortels. Les fiches, classées par secteur d'activité, détaillent les conditions de survenue des accidents et présentent les mesures de prévention qui auraient permis de les éviter.
 
Application mobile Déchets BTP

Application mobile Déchets BTP

La Fédération Française du Bâtiment vient de lancer « Déchets BTP », une application mobile destinée à faciliter la gestion des déchets par les entreprises et les artisans du BTP. Gratuite, elle permet notamment de trouver les prestataires chargés de la collecte et du traitement des déchets (recyclage, valorisation, élimination...) les plus proches de leurs chantiers. Une foire aux questions apporte également des informations essentielles sur la gestion et la règlementation liées aux déchets de chantier.
 

rub-enquestion-top
rub-enquestion-bottom

Un accident de trajet est-il un accident du travail ?

point-vert

L'accident de trajet est considéré comme un accident du travail (article L 411-2 du code de la sécurité sociale). C'est un accident survenu au salarié pendant le trajet normal (aller ou retour) entre sa résidence habituelle et son lieu de travail ou entre son lieu de travail et l'endroit où il prend habituellement ses repas.

Ce trajet n'est pas nécessairement le plus direct : il peut inclure les détours liés aux impératifs de la vie courante (acheter du pain, effectuer une démarche administrative, accompagner un enfant...), et les nécessités liées à l'emploi (par exemple dans le cadre d'un covoiturage régulier).

Il est possible de réduire les risques en limitant les déplacements des travailleurs, par exemple en mettant à leur disposition un restaurant d'entreprise ou en leur offrant la possibilité de prendre leurs repas sur place. Il faut aussi privilégier les moyens de transport les plus sûrs, en particulier les transports en communs. La prévention passe également par des actions de sensibilisation des salariés.

- En savoir plus


rub-agenda-top
rub-agenda-bottom

19 mars - Paris

Débats d'Eurogip « L'Europe et la santé-sécurité au travail : quels acquis ? Quelles perspectives ? »
Organisateur : Eurogip

Du 8 au 10 avril 2015 - Nancy

Conférence scientifique INRS « Le risque chimique. Méthodes et techniques innovantes »
Organisateur : INRS

Du 27 au 29 mai 2015 - Helsinki, Finlande

Congrès international SENN 2015 sur la sécurité des nanomatériaux manufacturés et des nanotechnologies
Organisateur : FIOH

Du 27 au 29 mai 2015 - Limoges

33es Journées de santé au travail dans le BTP
Organisateur : GNM ST

Du 9 au 11 juin 2015 - Toulouse

Salon Préventica de Toulouse
Organisateur : Communica Organisation

11 et 12 juin 2015 2015 - Paris

Colloque GESTES Agir sur la santé au travail
Organisateur : DIM GESTES

16 juin 2015 - Paris

Journée technique Expositions professionnelles aux fumées soudage
Organisateur : INRS

Du 23 au 25 septembre 2015 - Paris

50e Congrès de la Société d'ergonomie de langue française
Organisateur : SELF

Du 20 au 22 octobre 2015 - Paris

Colloque INRS « Rayonnements optiques artificiels et électromagnétiques au travail »
Organisateur : INRS

btn-consulter-agenda


rub-vient-de-paraitre-top
rub-vient-de-paraitre-bottom

Publication

Burn-out : mieux connaître l'épuisement professionnel (DC7)

Burn-out : mieux connaître l'épuisement professionnel (DC7)

Cet article de la revue Hygiène et Sécurité du travail (n° 233) aborde la question de l'épuisement professionnel ou burn-out. Il est l'occasion de faire le point sur ce syndrome, d'examiner sa place dans le champ des risques psychosociaux et d'aborder l'utilité de ce concept pour les acteurs de la santé au travail.
- L'article DC7

Publication

La brochure ED 6191

Mon métier : couvreur (ED 6191)

Les couvreurs sont exposés à de multiples risques professionnels et sont parfois victimes d'accidents graves. Ce dépliant explique simplement et concrètement les bonnes pratiques en matière de prévention des risques, applicables au quotidien sur le chantier.
- La brochure ED 6191

Publication

La brochure ED 665

Mise en oeuvre manuelle des polyesters stratifiés (ED 665)

Cette brochure est conçue comme un guide et un document de référence pour la conception, la réception, la conduite et le contrôle des installations de ventilation dans un atelier de polyesters stratifiés.
- La brochure ED 665


 
 
zoom
Formaldéhyde
Poursuivre l'effort de prévention
Formaldéhyde : poursuivre l'effort de prévention  
  Des professionnels de la fabrication de panneaux à base de bois aux salariés des laboratoires d'anatomie et cytologie pathologique, des spécialistes du soin funéraire aux personnels chargés du nettoyage et de la désinfection, les profils des salariés potentiellement exposés au formaldéhyde sont extrêmement variés.

Les tentatives de substitution de cette substance, classée comme cancérogène présumé par l'Union européenne, sont nombreuses mais se heurtent souvent à des questions de faisabilité industrielle. Le long règne du formaldéhyde n'est pas révolu.
point-ico Dossier Travail & Sécurité
Le formaldéhyde
p
point-ico Publication
Le point des connaissances sur... Le formaldéhyde (ED 5032)
p
point-ico Article
Exposition professionnelle au formaldéhyde : quels risques ? Quels enjeux ? (CC6)
p
point-ico Publication
Laboratoires d'anatomie et de cytologie pathologiques. Guide pratique de ventilation (ED 6185)
p
 
  Le formaldéhyde est un polluant gazeux. Il se dégage lors de la combustion de matières organiques (incinération de déchets, fumée de cigarette...) et au cours de processus naturels (décomposition des résidus végétaux dans le sol, feux de forêts, métabolisme des êtres vivants...). Mais ce gaz incolore, d'odeur piquante et suffocante, est également très largement utilisé en milieu professionnel, parfois en très grandes quantités. 7 salariés sur 1000 étaient exposés au formaldéhyde en France en 2010 (contre 9/1000 en 2003) et, parmi eux, 23 % de façon jugée importante (source : enquête Sumer 2010). Les professions, métiers et tâches concernées sont aussi nombreuses que variées.


De très nombreux secteurs concernés

Le formaldéhyde intervient notamment dans la composition de colles (urée-formol, phénol-formol, résorcine-formol, ...), utilisées pour la fabrication de panneaux à base de bois (particules, fibres, contreplaqué...), d'éléments de charpente, de menuiseries et de meubles. En France, la consommation annuelle de ces colles est estimée à 500 000 tonnes et leur mise en oeuvre, à chaud, peut exposer les travailleurs au formaldéhyde. En tant que liant ou agglomérant de particules, on le trouve également dans des activités telles que les fonderies, l'industrie textile, l'industrie du papier, la fabrication du caoutchouc et du plastique... Mais le formaldéhyde est également apprécié pour ses propriétés biocides. Il est largement utilisé comme désinfectant et conservateur. Dans les laboratoires d'anatomie et cytologie pathologiques, il demeure le fixateur de référence international, employé pour la conservation des pièces anatomiques. Les thanatopracteurs l'utilisent pour pratiquer les soins de conservation sur les corps. On le rencontre comme désinfectant dans de très nombreux secteurs. Certains emplois sont plus surprenants : le formaldéhyde est par exemple utilisé pour décontaminer la betterave au cours du processus de fabrication du sucre. L'utilisation dans l'industrie agro-alimentaire, soumise à d'importantes restrictions, est toutefois en baisse.


Des effets graves sur la santé

Le formaldéhyde présente des risques importants pour la santé humaine. Responsable d'allergies (eczéma), il est fortement irritant pour la peau, les yeux et les voies respiratoires. Sur le long terme, ce phénomène est probablement lié à l'apparition de cancers du nasopharynx chez les travailleurs exposés. Certaines études laissent également supposer une implication dans la survenue de leucémies. D'un point de vue réglementaire, les activités exposant au formaldéhyde sont considérées comme cancérogènes en France. Depuis 2004, le formaldéhyde est classé « substance cancérogène avérée pour l'homme » (groupe 1) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Dans l'Union Européenne, il est classé cancérogène présumé (catégorie 1B), suite à l'adoption de la 6ème adaptation au progrès technique (ATP) du règlement 1272/2008 dit CLP. Notons enfin que le formaldéhyde est également une substance extrêmement volatile et inflammable. En France, des valeurs limites d'exposition professionnelles (VLEP) ont été fixées par le ministère du Travail. La VLEP-8 heures (VME) du formaldéhyde est de 0,5 ppm ou 0,61 mg/m3 et la VLEP court terme (VLE), mesurée sur une période de quinze minutes, de 1 ppm ou 1,23 mg/m3. Des discussions sont en cours pour abaisser encore ces valeurs avec pour objectif de protéger des effets d'irritation et de limiter les irritations oculaires lors des pics d'exposition.


Prévenir les expositions des salariés

En matière de prévention des risques professionnels, les règles relatives aux agents chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction doivent s'appliquer. Celles-ci conduisent à envisager en premier lieu une démarche de substitution. Dans de nombreux secteurs, cela reste complexe. Dans les laboratoires d'anatomie et de cytologie pathologiques, notamment, la substitution ne semble pas à portée de main à court ou moyen terme. Pour les laboratoires, des questions se posent quant à l'interprétation des résultats, à la stabilité de la fixation dans le temps. Pour la composition des colles utilisées dans la fabrication de panneaux à base de bois, des recherches d'alternatives (mettant en jeu des produits chimiques, des produits d'origine végétale ou les deux) sont en cours. En l'absence de solution techniquement et économiquement viable, les efforts se portent sur la formulation de colles à bas taux de formaldéhyde. L'évolution des procédés est également une piste empruntée dans d'autres secteurs, par exemple dans l'industrie sucrière. Chez les thanatopracteurs, enfin, des résultats de substitution encourageants ont récemment été obtenus avec des produits à base de bronopol. Se posent désormais des questions relatives au coût, au réseau de distribution de ces produits, au transfert des savoir-faire et à l'acceptation par la profession. Lorsque la substitution est techniquement impossible, une manipulation en système clos est à privilégier ou, à défaut, le captage à la source. Le recours aux équipements de protection individuelle (EPI) ne doit être envisagé qu'en complément, ou si la mise en place de moyens de protection collective est impossible ou insuffisante.


 
La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr