Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Octobre 2014
Cancers professionnels
De nouveaux enjeux pour la prévention
Cancers professionnels : de nouveaux enjeux pour la prévention
Identifier le plus précocement possible les risques d'exposition aux agents cancérogènes, cela constitue aujourd'hui une clé essentielle pour prévenir efficacement la survenue des cancers professionnels. Cette question cruciale sera au coeur des débats organisés dans le cadre du colloque « Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention » qui se tiendra à Paris les 27 et 28 novembre 2014. La manifestation sera également l'occasion de faire le point sur les avancées les plus récentes en matière de prévention. En prélude, à cet évènement, voici quelques éléments pour mieux comprendre et mieux prévenir les cancers professionnels.
Colloque : Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention
Cancers professionnels :
nouveaux enjeux pour la prévention
Dossier : Cancers professionnels
Cancers professionnels
Vidéo : 4 spots pour la prévention des cancers (DV0360)
4 spots pour la prévention des cancers (DV0360)
Publication : Agir aujourd'hui pour éviter les cancers professionnels de demain (ED 992)
Agir aujourd'hui pour éviter
les cancers professionnels
de demain (ED 992)
Risques biologiques
S'informer sur la fièvre Ébola
S'informer sur la fièvre Ébola Une épidémie de fièvre hémorragique à virus Ébola sévit actuellement en Afrique (Guinée, Sierra Leone, Libéria, Nigéria). Le ministère des Affaires étrangères recommande de suspendre, sauf raison impérative, tout projet de voyage dans les pays touchés. Le site du ministère de la Santé présente le dispositif mis en place en cas d'arrivée sur le territoire français d'un cas suspect ou avéré. Il comprend notamment des recommandations destinées aux professionnels de santé et des transports. Un point sur les principales sources d'information officielle sur la maladie est également consultable sur le site de l'INRS.
Statistiques AT-MP
Les chiffres de la sinistralité en 2013
Les chiffres de la sinistralité en 2013 L'Assurance maladie – Risques professionnels a rendu public les statistiques 2013 des accidents du travail et des maladies professionnelles. Les chiffres montrent une diminution du nombre d’accidents du travail avec arrêt (-3,5 %, 618 263), des décès (-3 %, 541) et des maladies professionnelles (-4,7 %, 51 452), les affections périarticulaires (40 613 cas) représentant à elles seules 79 % des maladies professionnelles. Après une baisse importante enregistrée en 2012, les accidents de trajet sont en augmentation (+3,6 %, 93 363).
Environnement de travail
Une stratégie lumineuse pour contribuer à prévenir les risques
Une stratégie lumineuse pour contribuer à prévenir les risques Le manque d'exposition à la lumière solaire peut induire des dérèglements de l'horloge biologique interne favorisant l'apparition de troubles du sommeil et de la vigilance, de problèmes cardiovasculaires, voire de dépression… Une étude réalisée par l'Inserm a montré que l'exposition à une lumière artificielle particulière (une lumière blanche enrichie en longueurs d'ondes bleue) permet d'assurer la bonne synchronisation des rythmes biologiques et de prévenir ces troubles malgré l'absence de lumière solaire. Selon les scientifiques, ces résultats pourraient être transformés rapidement en applications pratiques dans des environnements de travail de luminosité faible à modérée. Ces travaux pourraient favoriser l'élaboration de stratégies lumineuses destinées à maintenir la santé, la sécurité, et la productivité des personnels.
Allergies
La farine, première cause d'asthme professionnel
La farine, première cause d'asthme professionnel La farine serait la première cause d'asthme professionnel en France. C’est ce que révèle une étude menée par les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et l'Institut national de veille sanitaire (InVS). En analysant 330 cas d’asthme professionnels reconnus, les auteurs ont montré que les boulangers pâtissiers, exposés aux poussières de farine en suspension, représentent à eux seuls 20 % des cas. 15 % concernent les professionnels de la santé et du nettoyage et sont dus à des expositions répétées aux ammoniums quaternaires contenus dans les produits désinfectants.

Produits chimiques
Un règlement de la Commission européenne du 14 août 2014 ajoute une série de produits à la liste des substances soumises à autorisation figurant à l'annexe XIV du règlement Reach.
Déchets d'activités de soins à risque infectieux
Un arrêté du 20 mai 2014 modifie, dans certaines conditions, les durées maximales d'entreposage avant incinération ou prétraitement par désinfection, des déchets d'activités de soins à risque infectieux et assimilés perforants.


Si on savait à l'avance La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST - Québec) lance une nouvelle campagne de communication destinée à sensibiliser les salariés et leurs proches sur la prévention des accidents du travail. Le dispositif comprend des vidéos, des affiches et s'enrichira progressivement de témoignages de travailleurs.

Salarié compétent en prévention des risques professionnels La DIRECCTE Rhône Alpes a réalisé un guide pour aider les employeurs à désigner le « salarié compétent en prévention des risques professionnels ». Le document présente les missions qui lui sont attribuées ainsi que les compétences nécessaires.

Des gaz dangereux peuvent-ils être présents dans les conteneurs de transport de marchandises ?
Oui. Afin d'éviter la transmission d'agents biologiques pathogènes ou le passage d'animaux, d'insectes, etc. considérés comme nuisibles, la plupart des conteneurs logistiques sont traités par fumigation avant leur expédition. Des résidus de gaz de fumigation dangereux peuvent donc être présents dans les conteneurs logistiques. Par ailleurs, certains produits manufacturés, suivant leur mode et leurs conditions de fabrication, peuvent libérer des substances nocives. Des travaux réalisés par l'INRS et la Carsat Normandie montrent que des mesures de prévention s'imposent lors de l'ouverture des conteneurs. Il est recommandé de vérifier attentivement les documents de transport concernant le traitement du conteneur et de laisser le conteneur à l'air libre, portes grandes ouvertes, pendant au moins 30 minutes, avant d'y pénétrer. Attention : l'absence d'odeur inhabituelle ne signifie pas l'absence de substances dangereuses. Si aucune information sur le traitement du conteneur n'est disponible, la personne chargée de la première ouverture doit porter un équipement de protection respiratoire (masque complet avec filtre de type A2B2E2K2 P3). Il est important de noter qu'une fois ouvert, le filtre de l'appareil de protection respiratoire a une durée de vie limitée : il doit donc être changé au moins une fois par jour.




Publication
Rapport Études et recherche 2013-2014
Rapport Études et recherche 2013-2014 La 5e édition du rapport annuel « Études et recherche » de l'INRS vient de paraître. Ce rapport présente les résultats des travaux scientifiques et techniques conduits en 2013 ainsi que les travaux en cours en 2014.

Publication
Les espaces confinés (ED 6184)
Les espaces confinés (ED 6184) Les interventions en espaces confinés (puits, fosses, regards, réservoirs, cuves, silos, canalisations...) peuvent être à l'origine d'accidents graves ou mortels. Ce document présente une démarche pour prévenir les risques lors des interventions ponctuelles dans ces environnements de travail particuliers.

Publication
Champs électromagnétiques. Moyens de prévention (ED 4214)
Champs électromagnétiques. Moyens de prévention (ED 4214) Ce document présent les principales mesures et les dispositifs permettant de réduire l'intensité des champs électromagnétiques aux postes de travail.






zoom2
Cancers professionnels
De nouveaux enjeux pour la prévention

Cancers professionnels : de nouveaux enjeux pour la prévention
Identifier le plus précocement possible les risques d'exposition aux agents cancérogènes, cela constitue aujourd'hui une clé essentielle pour prévenir efficacement la survenue des cancers professionnels. Cette question cruciale sera au coeur des débats organisés dans le cadre du colloque « Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention » qui se tiendra à Paris les 27 et 28 novembre 2014. La manifestation sera également l'occasion de faire le point sur les avancées les plus récentes en matière de prévention. En prélude, à cet évènement, voici quelques éléments pour mieux comprendre et mieux prévenir les cancers professionnels.

La lutte contre le cancer figure parmi les priorités nationales de santé publique. Si les innovations thérapeutiques récentes ont permis des progrès considérables dans leur traitement, les cancers demeurent la première cause de mortalité. En 2012, 355 000 nouveaux cas ont été diagnostiqués en France métropolitaine. Des travaux de l'Institut de veille sanitaire (InVS) laissent penser que 4% à 8,5% de ces nouveaux cas pourraient être la conséquence directe d'une exposition à des agents cancérogènes dans le cadre du travail. Dans l'environnement de travail, les salariés peuvent en effet être confrontés à de multiples agents cancérogènes. Il peut s'agir de produits chimiques (benzène, trichloréthylène, formol...), de substances naturelles (amiante, silice...), d'agents physiques (rayonnements ionisants, ultraviolets...) ou biologiques (virus des hépatites B et C dans les cas d'atteinte chronique) ou encore d'émissions nocives (poussières de bois, fumées de soudage). L'organisation du travail est également mise en cause. Des études récentes ont par exemple mis en évidence le rôle du travail de nuit dans la survenue de cancers du sein et de la prostate.


Identifier les situations d'exposition

Si les agents cancérogènes sont de mieux en mieux connus, le défi est aujourd'hui de parvenir à caractériser les expositions et à identifier les situations de travail à risque. Depuis quelques années, la France s'est dotée d'un dispositif de veille et d'alerte pour localiser le plus précocement possible les cas de cancers professionnels. Il s'appuie notamment sur les Groupes d'alerte en santé travail (Gast) mis en place par l'InVS, le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P), l'Assurance Maladie – Risques professionnels et le Ministère du travail. L'objectif est d'identifier rapidement parmi les nouveaux cas, ceux qui peuvent résulter d'une exposition professionnelle. La tâche est complexe car la survenue d'un cancer peut être liée à de multiples facteurs (hérédité, alimentation, alcool, tabac, environnement…). A l'exception de quelques types particuliers (mésothéliome, cancer de l'ethmoïde), il est difficile d'affirmer avec certitude l'importance des facteurs liés au travail dans la survenue de la maladie. Pour cela, il est indispensable de croiser les données épidémiologiques et les observations de terrain. Le travail d'investigation mené ces dernières années commence à porter ses fruits. Le colloque organisé par l'INRS (voir encadré) sera d'ailleurs l'occasion de découvrir en primeur les résultats de certains de ces travaux. L'importance de ce dispositif de surveillance est à souligner. Car la meilleure identification des malades permet de localiser les secteurs à risque. Il devient alors possible de définir les cibles d'action prioritaires, de mobiliser les entreprises concernées et de mettre en place des démarches de prévention adaptées.


Des outils pour agir

Les méthodes et les outils de prévention des cancers professionnels ont montré leur efficacité. Ils ont par exemple permis de réduire significativement les risques de mésothéliome ou de cancer de la vessie. La démarche générale de prévention repose en premier lieu sur un repérage exhaustif des agents cancérogènes présents dans l'environnement de travail. Il s'agit ensuite d'évaluer les dangers pour les salariés. Cet inventaire précis doit permettre de définir les actions à mettre en place. La mesure la plus efficace consiste à supprimer les agents cancérigènes ou à les remplacer par des produits ou des procédés moins nocifs. Pour cela les entreprises peuvent notamment s'appuyer sur les fiches d'aide au repérage (FAR) et les fiches d'aide à la substitution (FAS). Lorsque la suppression ou la substitution se révèlent impossibles, l'objectif est alors de maintenir les expositions des salariés à un niveau aussi bas que possible. La priorité est de mettre en place des mesures de prévention collective. Il peut s'agir par exemple de confiner les sources d'émissions nocives, d'installer des dispositifs de captage des polluants à la source ou encore de mécaniser les taches les plus exposantes. En complément, des protections individuelles doivent également être mises en œuvre (port de masques, gants, lunettes...). Les travailleurs exposés doivent être informés des risques et formés à la bonne mise en application des actions de prévention décidées par l'entreprise. Ils doivent aussi faire l'objet d'un suivi spécifique par les services de santé au travail.


Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention. 27 et 28 novembre – ParisCancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention
27 et 28 novembre – Paris

Offrir un point complet sur l’avancée des connaissances en matière de prévention des cancers, tel est l’objectif du colloque « Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention » qui aura lieu les 27 et 28 novembre prochains à Paris, aux Salons de l’Aveyron. La manifestation, organisée par l'INRS avec le soutien de nombreux partenaires, permettra notamment de présenter les dispositifs de veille et d’alerte. Elle sera également l’occasion de découvrir les résultats des études épidémiologiques, scientifiques et médicales les plus récentes ainsi que le bilan des actions de prévention mises en œuvre dans les entreprises. Une vingtaine de communications, des tables rondes et une exposition de posters seront proposées. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 novembre 2014. Les participants bénéficient d’un tarif préférentiel jusqu’au 17 octobre.


Colloque : Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention
Cancers professionnels :
nouveaux enjeux pour la prévention
Dossier : Cancers professionnels
Cancers professionnels
Vidéo : 4 spots pour la prévention des cancers (DV0360)
4 spots pour la prévention des cancers (DV0360)
Publication : Agir aujourd'hui pour éviter les cancers professionnels de demain (ED 992)
Agir aujourd'hui pour éviter
les cancers professionnels
de demain (ED 992)



La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner