Les masques à usage unique utilisés dans le cadre de la pandémie de Covid-19 doivent-ils être considérés comme des Déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri) ?

Paru dans le N°157 - Mars 2021
Dans la rubrique : En question

Hors milieu de soins, pour les établissements ne possédant pas de filière Dasri, les masques peuvent être éliminés via la filière des ordures ménagères, dans un double sac plastique résistant aux déchirures. Ces précautions permettent de limiter les risques de contamination pour les travailleurs en charge de la collecte des déchets ménagers.

Certaines entreprises ont obtenu des dérogations pour recycler les masques à usage unique. Dans ce cadre, du fait des volumes en présence, un risque de contamination ne peut pas être exclu pour les travailleurs qui interviennent de la collecte jusqu’au recyclage final. Il convient alors de respecter les mêmes mesures de prévention que celles appliquées pour la filière Dasri :

- Les emballages peuvent être des sacs en plastique, en papier doublés intérieurement de plastique ou des caisses en carton avec sac plastique intérieur. Ils doivent pouvoir être fermés temporairement en cours d’utilisation et définitivement avant leur enlèvement. Ils doivent être résistants et imperméables, avoir une couleur dominante jaune, porter un repère horizontal indiquant la limite de remplissage, mentionner le symbole « danger biologique », porter le nom du producteur. Les sacs en plastique et en papier doivent être placés dans des emballages rigides agréés ADR (Accord européen pour le transport de matières dangereuses par route) qui seuls peuvent emprunter la voie publique.

- Lors du déplacement des emballages vers leur lieu d’entreposage, il convient de s’assurer de leur fermeture hermétique, de leur intégrité et de leur propreté. Il est conseillé de porter des gants étanches jetables ou lavables, résistants aux manipulations des emballages, et de se laver les mains après manipulation de ces emballages.

- La durée d’entreposage des Dasri avant leur prétraitement varie en fonction de la quantité produite.

- Un prétraitement par désinfection chimique ou thermique sera ensuite effectué en utilisant des appareils répondant à la norme NF X 30-503.

La Lettre d'information est éditée par le département Information communication de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Grégory BRASSEUR. Routage : logiciel SYMPA. Conception : Aphania. Copyright INRS. Tous droits réservés. Les données recueillies par le biais de ce formulaire sont destinées à vous adresser par mail la lettre d'information de l'INRS. Les données à caractère personnel que vous communiquez sont destinées uniquement au personnel habilité de l'INRS qui est responsable du traitement. L'INRS s'engage à ne pas transmettre ni vendre ces données à un tiers. En application de la législation en vigueur vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de suppression et de portabilité de vos données personnelles. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS par mail : donnees.personnelles@inrs.fr. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité et d'utilisation des données personnelles de l'INRS : https://www.inrs.fr/footer/politique-confidentialite.html