Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
Prévention des risques professionnels
La lettre d'information
Octobre 2008

 Machine 
Safe Machine
Safe Machine Elles plient, elles percent, elles écrasent, elles coupent les matériaux… Et parfois les hommes. Si les machines ont largement accru les capacités productives des entreprises, elles exposent leurs opérateurs à des risques multiples. Acquérir les bons réflexes lors de l'achat, de la mise en oeuvre et de l'entretien d'une machine contribue efficacement la prévention.
- Lire la suite
Dossier
Publication
Publication
Réglementation

Risque chimique
Un point des connaissances sur les éthers de glycol
Un point des connaissances sur les éthers de glycol L'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset) vient de publier un nouveau rapport sur les éthers de glycols. Le document propose un état des lieux des connaissances actuelles sur ces composés chimiques, ainsi que les recommandations de l'agence pour améliorer la prévention des risques professionnels liés à leur utilisation.


Prévention
Bilan des conditions de travail en 2007
Lors de la réunion du Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels, le ministre chargé du Travail a présenté le bilan 2007 des actions de prévention des services du ministère et de la CNAMTS. Dans son discours, Xavier Bertrand a mis en lumière les avancées enregistrées en matière de risques psychosociaux, de troubles musculosquelettiques et de prévention du risque CMR. Il a également incité les préventeurs à se mobiliser autour de quatre autres thèmes : la pénibilité, l'amiante, les risques émergents et le travail des seniors.


Vibrations
EVEC continue d'innover
L'exposimètre EVEC, mis au point par l'INRS en partenariat avec la société Microméga, a largement facilité l'évaluation des risques vibratoires chez les conducteurs d'engins assis. De nouvelles évolutions du dispositif permettent aujourd'hui de mesurer, avec la plus grande simplicité, l'exposition des salariés travaillant debout aux commandes de machines fixes ou mobiles et d'évaluer les performances d'amortissement des sièges pour les opérateurs assis.


Avis d'experts
L'émergence des risques
Dans un contexte marqué par une complexité croissante et où le court terme est privilégié, comment appréhender efficacement l'émergence des risques professionnels ? A partir d'exemples concrets, un nouvel ouvrage publié par l'INRS dans la collection Avis d'experts propose des éléments de réponse à cette question cruciale.


Sécurité routière
Un décret détaille les conditions d'utilisation du triangle de pré-signalisation et du gilet jaune. Il précise que ces dispositions ne s'appliquent pas aux conducteurs de véhicules agricoles, ni aux conducteurs des véhicules d'intérêt général prioritaires, dès lors que les conducteurs de ces derniers disposent d'une tenue de haute visibilité. Ces dispositions sont entrées en vigueur le 1er octobre 2008.
- Le décret n°2008-754 du 30 juillet 2008
- Le rectificatif au décret n° 2008-754


CHSCT
Un décret modifie le mode de calcul de prise en charge par l'employeur de la rémunération des organismes de formation des membres du CHSCT. Jusqu'à présent, la prise en charge était fonction du montant de l'aide financière accordée par l'État pour la formation des conseillers prud'homaux. Aujourd'hui le calcul est fonction du montant horaire du SMIC.
- Le Décret n°2008-558 du 13 juin 2008





Le site net-entreprises.fr
Ce site officiel permet aux entreprises d'effectuer leurs déclarations sociales en ligne. Grâce à un nouveau service, quelques clics suffisent pour déclarer un accident du travail et transmettre dans la foulée l'attestation de salaire pour le versement des indemnités journalières. Ces prestations sont gratuites, mais l'inscription préalable est obligatoire.

La lettre du département des risques professionnels de la Cram Aquitaine
Le bulletin électronique diffusé par la Cram Aquitaine propose chaque mois un point sur l'actualité de la prévention des risques professionnels. Il offre également des éclairages thématiques sur les grands sujets de prévention. L'abonnement est gratuit.

Comment bien aménager son poste pour le travail sur écran ?
Le travail sur écran peut engendrer de la fatigue visuelle, des troubles musculosquelettiques et favoriser l'apparition d'un état de stress. Quelques mesures simples permettent de réduire ces risques. Il faut adopter une bonne posture : les cuisses horizontales, les pieds à plat sur le sol et l'avant bras formant un angle de plus de 90° avec le bras. La barre espace du clavier doit être située à 10 cm du bord de la table et le haut du moniteur placé à hauteur des yeux. Pour limiter les reflets, il est recommandé de disposer l'écran à angle droit par rapport aux fenêtres et de jouer sur le positionnement des éclairages d'appoint. Quitter l'écran des yeux de temps en temps permet par ailleurs de reposer la vision. Toutes les heures, une pause de 5 à 10 minutes s'impose. Il faut en profiter pour se lever et effectuer quelques pas.
Le dossier

Dossier web : risque chimique
Dossier web
Risque chimique

Les produits chimiques sont omniprésents en milieu de travail, et leur présence est parfois insoupçonnée. Ce dossier propose toutes les informations utiles à l'évaluation et à la prévention de ce risque.
- Le dossier

Dossier web
Vibrations et mal de dos

L'exposition aux vibrations peut provoquer des problèmes de dos. Ce dossier détaille les risques encourus et présente les solutions de prévention à mettre en oeuvre.
- Le dossier

Animation
Les mécanismes du stress

En quelques minutes, cette animation vous permettra de découvrir les mécanismes biologiques et psychologiques impliqués ainsi que les différences entre les stress aigus et chroniques.
- La présentation de l'animation

Toutes les nouveautés INRS

14-17 octobre - Biarritz
Conférence Ergo'IA 2008
- Le site de la conférence

22-24 octobre - Paris
15e Congrès international des services de santé au travail
- Le site du congrès

3-7 novembre - Grenoble
Conférence Nanosafe 2008
- Le site de la conférence [essentiellement en anglais]

4-7 novembre - Paris
Expoprotection
- Le site du salon

15-19 novembre - Paris
Salon Equip'Hotel 2008
- le site du salon


Safe Machine

Machine
Safe Machine
Elles plient, elles percent, elles écrasent, elles coupent les matériaux… Et parfois les hommes. Si les machines ont largement accru les capacités productives des entreprises, elles exposent leurs opérateurs à des risques multiples. Acquérir les bons réflexes lors de l'achat, de la mise en oeuvre et de l'entretien d'une machine contribue efficacement la prévention.

Depuis le début des années 80, on observe une baisse régulière du nombre d'accidents liés aux machines. Ce recul continu s'explique notamment par l'action des préventeurs et l'évolution du contexte réglementaire et normatif qui ont favorisé une meilleure prise en compte de la sécurité par les concepteurs de machines. La nouvelle directive européenne (2006/42/CE) qui entrera en vigueur en décembre 2009, devrait accentuer encore la tendance. Néanmoins, en 2006 en France, 55 179 accidents du travail avec arrêt (soit 8 %) ont impliqué des machines. Les appareils de levage et de manutention (chariots de manutention, ponts roulants...), les engins de terrassement, les outils mécaniques à main et les machines de coupe figurent parmi les équipements les plus dangereux. Les salariés de l'agroalimentaire, du BTP et de l'intérim paient chaque année le plus lourd tribut.

Accidents et maladies professionnelles
Certaines machines exposent les salariés à des risques de brûlure, d'électrocution, d'explosion, de blessures par des fluides sous pression... Mais la plupart des accidents sont dus à des facteurs mécaniques. Ils résultent d'un contact de l'opérateur avec les parties mobiles de la machine. Les conséquences peuvent être graves : doigts ou membres sectionnés ou écrasés, décès... Les interventions sur les machines en fonctionnement constituent un facteur de risque majeur. Des accidents surviennent également en dehors de phase de production. Les statistiques montrent en effet que les opérations de maintenance, de réglage ou de nettoyage sont, elles aussi, des étapes critiques. Si l'accident est le risque le plus évident, le travail sur machine peut aussi exposer les opérateurs à des émissions nocives (bruit, vibrations, rayonnements, poussières, composés toxiques...) ou à des gestes répétitifs qui peuvent entraîner l'apparition de maladies professionnelles.

Acheter sûr
La santé et la sécurité des opérateurs doit constituer un impératif tout au long de la vie de la machine dans l'entreprise. Les problématiques de prévention doivent être une préoccupation forte dès les phases amont du projet d'acquisition. Outre les impératifs techniques de production, la définition des besoins doit aussi apporter des éléments de réponses aux questions relatives à la sécurité des salariés. Il est important de dresser une liste des risques liés à l'utilisation normale de la future machine mais également d'anticiper et d'évaluer les répercussions des éventuels usages non prévus dans le cadre normal d'utilisation. Ce premier crible nécessite la constitution d'un groupe interdisciplinaire associant les équipes de production et de maintenance, les membres du CHSCT ainsi que des représentants des ressources humaines notamment pour les aspects relatifs à la formation du personnel. Il facilitera le choix de l'équipement le mieux adapté. Il servira également de guide pour la rédaction du cahier des charges. Celui-ci devra notamment mentionner les exigences de sécurité à prendre en compte : normes à appliquer, niveaux sonores, conditions de maintenance et de nettoyage...

Adapter l'organisation et former les salariés
Durant la phase d'exploitation, la prevention des risques doit prendre en compte les paramètres techniques, organisationnels et humains. Il est de la responsabilité de l'employeur d'assurer le maintien de la machine en état de conformité. Ceci implique, d'une part, de définir une organisation permettant de détecter les anomalies en organisant les retours d'information des opérateurs et, d'autre part, d'assurer le traitement régulier et rapide de ces remontées d'information. L'organisation du travail doit être pensée en amont, avant la mise en exploitation de la machine : établissement des modes opératoires et des procédures d'intervention, définition des missions et de leurs limites selon la fonction des opérateurs, choix et mise à disposition des équipements de protection individuelle nécessaires aux opérations de production, de réglage, de nettoyage et de maintenance... Enfin, les personnes qui auront à utiliser le nouvel équipement devront avoir reçu une formation adaptée. Cela concerne l'ensemble des travailleurs ayant à intervenir sur les machines (salariés de l'entreprise, intérimaires, sous-traitants, personnels de maintenance...).
Dossier
Publication
Publication
Réglementation

www.inrs.fr

La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Jean-Luc MARIE, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 30 rue Olivier Noyer - 75014 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr


Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner