Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
Prévention des risques professionnels
La lettre d'information
Novembre 2010

 Traitement des déchets 
Protéger les salariés et l'environnement
Traitement des déchets : protéger les salariés  et l'environnement Faisant écho aux préoccupations environnementales, le secteur du traitement des déchets connaît un développement rapide. Qu'ils soient chargés de collecter les déchets, de les trier, de les recycler ou encore de les éliminer, les salariés sont confrontés à de nombreux risques professionnels. Quels sont ces risques ? Comment les prévenir ? Voici quelques éléments de réponse.
- Lire la suite
Dossier INRS Déchets et risques professionnels
Publication Déchets dangereux dans l'entreprise
Dossier Travail et Sécurité Ménager la prévention au milieu des déchets
Site web Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe)

Prévention
Les incitations économiques dopent la prévention
Les incitations économiques dopent la prévention Les aides financières attribuées aux entreprises qui s'impliquent dans la prévention des risques professionnels contribuent efficacement à réduire la sinistralité. C'est ce que montre un récent rapport de l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA). Le document cite notamment en exemple une expérimentation allemande dans le secteur de la boucherie : les incitations économiques auraient permis d'éviter environ 1 000 accidents par an dans les entreprises subventionnées.


Risques chimiques
Vers de nouvelles valeurs limites d'exposition ?
L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) vient de publier une série de rapports consacrés aux valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP). Ces travaux, auxquels l'INRS a participé, préconisent notamment de réduire fortement les VLEP concernant le chrome hexavalent, le béryllium, le styrène et le perchloroéthylène. Les recommandations de l'agence seront discutées au sein du Comité d'orientation des conditions de travail en vue de l'élaboration de valeurs limites réglementaires.


Risques psychosociaux
La violence au travail en Europe
Selon un récent rapport de l'Agence européenne Eurofound (Dublin), 10 % des travailleurs seraient confrontés à la violence, physique ou psychologique, dans le cadre de leur travail. Les risques concernent principalement les salariés en contact avec le public et ceux des secteurs de l'éducation, de la santé et de l'administration.


Maladies professionnelles
Le bilan des consultations de pathologies professionnelles
Le Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P) a publié son rapport d'activité. On y apprend notamment que, sur la période 2001-2009, l'amiante a été à l'origine de près d'un quart des 113 187 consultations recensées dans les 32 Centres de consultation de pathologies professionnelles (CCPP) de France métropolitaine.


Produits chimiques
A compter du 1er décembre 2010, le règlement CLP fixant les nouvelles règles de classification et d'étiquetage des produits chimiques devient obligatoire pour les substances chimiques. Un avis publié au JO du 8 octobre rappelle aux entreprises les grandes échéances et les modalités de la mise en oeuvre du nouveau règlement.
- L'avis du 8 octobre
- Le dossier Nouvel étiquetage des produits chimiques


Risque électrique
Un décret du 22 septembre 2010 modifie le code du travail et définit les règles à respecter lors d'opérations sur les installations électriques : habilitation des opérateurs, consignation, surveillance des parties actives.
- Le décret du 22 septembre 2010





Le monde du travail en image
Formats courts, fictions, reportages... La WebTV lancée par l'Anathèque (Archives nationales audiovisuelles du travail des entreprises et des collectivités) propose un large accès aux oeuvres audiovisuelles des entreprises et des collectivités. Au programme de novembre : une sélection de ressources consacrées à la prévention et à la sécurité dont certaines productions de l'INRS.

Nanotechnologies
En octobre dernier, le colloque « Nanotechnologies. Perspectives et risques professionnels » organisé par l'AISS à Lucerne a réuni plus de 200 spécialistes mondiaux de la question. Les résumés des interventions sont désormais accessibles en ligne.

En matière de santé et de sécurité au travail, quelles sont les obligations des entreprises venant s'installer en France ?
Toute entreprise exerçant son activité en France est tenue de respecter le code du travail ainsi que les prescriptions relatives à la santé et à la sécurité de ses salariés. La réglementation française présente certaines spécificités (interdiction du travail sur échelle, certificat d'aptitude pour la conduite de certains engins, habilitation pour intervenir sur les installations électriques…). Les principaux interlocuteurs des entreprises sont l'Inspection du travail, chargée de veiller à la bonne application de la réglementation, et les Carsat (caisses d'assurance retraite et de la santé au travail) qui coordonnent la prévention au niveau régional.
Entreprises étrangères. Vous venez travailler en France ? Vos obligations, vos responsabilités, vos interlocuteurs

Dossier Réceptionniste en hôtellerie
Dossier
Réceptionniste en hôtellerie

Ce document dresse un état des lieux des risques liés à la profession de réceptionniste en hôtellerie et propose des pistes pour concilier au mieux prévention et qualité de service.
- Le dossier

Dossier
Les détecteurs de gaz

Les détecteurs de gaz en temps réel avertissent de la présence de certains gaz dangereux. Pour être efficaces, ils doivent être régulièrement testés et leurs utilisateurs doivent être formés à leur utilisation et à la conduite à tenir en cas de détection de gaz.
- Le dossier

Publication
Échafaudages MDS de façade

Cette brochure traite des échafaudages de façade à montage et démontage en sécurité dits « MDS » et rappelle les exigences de sécurité relatives à la conception et à l'utilisation de ces équipements.
- La brochure

Toutes les nouveautés INRS



Traitement des déchets : protéger les salariés  et l'environnement

Traitement des déchets
Protéger les salariés et l'environnement
Faisant écho aux préoccupations environnementales, le secteur du traitement des déchets connaît un développement rapide. Qu'ils soient chargés de collecter les déchets, de les trier, de les recycler ou encore de les éliminer, les salariés sont confrontés à de nombreux risques professionnels. Quels sont ces risques ? Comment les prévenir ? Voici quelques éléments de réponse.

Protéger l'environnement figure aujourd'hui parmi les priorités de nombreux pays. Cela passe par une meilleure gestion des déchets : en produire moins et mieux les valoriser. Au niveau européen, cette volonté politique s'est concrétisée par l'adoption d'une série de directives qui ont notamment introduit la notion de « responsabilité élargie du producteur » : les fabricants et les distributeurs de certains produits manufacturés (véhicules, pneumatiques, matériels électroniques, textiles...) sont désormais impliqués dans le recyclage et l'élimination des biens qu'ils commercialisent. Ce cadre réglementaire a favorisé le développement de filières complètes de recyclage et contribué à la croissance rapide du secteur de la collecte et du traitement des déchets. Aujourd'hui, en France, il emploie près de 120 000 personnes.

Sinistralité élevée
De la collecte des déchets au traitement des eaux usées, du recyclage à la dépollution de sites industriels, le secteur recouvre un très large panel d'activités et de métiers. Mais il se caractérise globalement par des indicateurs de sinistralité préoccupants. La fréquence et la gravité des accidents sont par exemple près de 2 fois supérieures aux moyennes nationales. Les salariés affectés à la collecte d'ordures ménagères présentent notamment des risques accrus d'accidents de la circulation. Le nombre de maladies professionnelles est lui aussi supérieur à celui des autres secteurs. Les principales pathologies observées sont les troubles musculosquelettiques (TMS) et les allergies, fréquentes dans les activités de compostage.

Des métiers à risques
Cette sinistralité s'explique par l'existence de facteurs de risque « classiques » dans les activités industrielles : déplacements, gestes répétitifs, postures difficiles, chutes, manutentions, travail en flux tendu, cadences élevées... Mais elle tient également aux spécificités du secteur. Le contact avec des eaux usées, des déchets ou certains produits de traitement peut exposer les salariés à des composés toxiques (plomb, dioxine, hydrocarbures...) ou à des micro-organismes pathogènes (moisissures, bactéries). L'activité nécessite parfois la mise en œuvre de procédés ou de machines dangereuses (broyeurs, compacteurs, incinérateurs...) ou produisant des émissions nocives (poussières, aérosols...). Par ailleurs, certaines activités emploient une main-d'œuvre peu qualifiée, faiblement sensibilisée et souvent insuffisamment formée à la prévention des risques.

La prévention
La prévention doit tenir compte de ces particularités et s'adapter aux spécificités de chaque entreprise. La démarche repose en premier lieu sur une évaluation rigoureuse des risques. Il s'agit de dresser un inventaire des dangers liés à chaque poste de travail. Cette analyse préalable, consignée par écrit dans le document unique permettra de définir les mesures de prévention les plus pertinentes. La prévention doit idéalement intervenir en amont dès la conception des lieux et des méthodes de travail : mise en place de processus industriels limitant les émissions d'aérosols (poussières, particules, vapeurs), isolement des opérations polluantes, installation de dispositifs d'assainissement et de traitement de l'atmosphère des locaux de travail... L'organisation du travail doit elle aussi être pensée pour limiter le nombre de salariés exposés aux risques et réduire les temps d'exposition. La prévention passe également par la mise en place d'actions d'information et de formation des salariés. Si les mesures de protection collective demeurent insuffisantes pour limiter les risques, l'utilisation d'équipements de protection individuelle (gants, masques...) peut être envisagée. Pour les aider dans la mise en place de leur démarche de prévention, les entreprises peuvent s'appuyer sur les services prévention des Carsat.

Salon Pollutec (du 30 nov. au 3 déc. – Lyon)

Le 24e Salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement se tiendra à Lyon du 30 novembre au 3 décembre 2010. Pour l'INRS, la manifestation sera l'occasion de sensibiliser le public à la prévention des risques professionnels dans le secteur de l'environnement. Un stand commun INRS/CNAMTS sera mis en place. Plusieurs conférences animées par les experts de l'Institut figurent au programme du salon. Elles porteront notamment sur les activités de dépollution des véhicules hors d'usage, l'étiquetage des produits chimiques ou encore la collecte des déchets ménagers.
Plus d'information
Dossier INRS Déchets et risques professionnels
Publication Déchets dangereux dans l'entreprise
Dossier Travail et Sécurité Ménager la prévention au milieu des déchets
Site web Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe)

www.inrs.fr

La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 30 rue Olivier Noyer - 75014 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr


Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner