Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Octobre 2011
 
Le nouveau site www.inrs.fr est en ligne !

Chers abonnés,

Le nouveau site www.inrs.fr est en ligne !Nous avons le plaisir de vous annoncer l'ouverture du nouveau site internet de l'INRS, www.inrs.fr. Cette nouvelle version a été conçue pour mieux répondre à vos besoins et à vos attentes. Le site de l'Institut offre désormais une navigation plus intuitive, des contenus mieux organisés, un moteur de recherche plus performant, un graphisme modernisé, de nouvelles fonctionnalités...

Nous vous invitons à découvrir le nouveau site www.inrs.fr. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

La rédaction
Petites entreprises
Le gros chantier des TPE
Le gros chantier des TPE Les très petites et petites entreprises (TPE/PE) font vivre l'économie française. Mais leurs performances en matière de santé et de sécurité au travail peuvent être améliorées. Pour les organismes de prévention, le défi est à présent de sensibiliser ces entreprises et d'élaborer des démarches et des outils adaptés à leurs spécificités. Le forum national « Santé et sécurité au travail dans les TPE » organisé les 25 et 26 octobre à Strasbourg sera l'occasion de faire un point complet sur les actions mises en œuvre pour lutter contre les risques professionnels dans les TPE.
Site web : Travailler mieux
Travailler
mieux
Article : Pratiques de santé et de sécurité dans les petites entreprises
Pratiques de santé
et de sécurité
dans les petites entreprises
Article : Les principes généraux de prévention
Les principes
généraux
de prévention
Publication : L'évaluation des risques
L'évaluation
des
risques
Enquête
Santé et sécurité au travail dans les écoles de management
Enquête : Santé et sécurité au travail dans les écoles de managementUne enquête réalisée par l'INRS et l'Institut LH2 dresse un état des lieux de l'enseignement de la santé et de la sécurité au travail (S&ST) dans les écoles de management. Elle révèle que 32 % de ces établissements ne proposent pas de formation en S&ST.

Ces derniers font cependant preuve d'un intérêt certain : 60 % d'entre eux se déclarent prêts à développer ces enseignements.
AT-MP
Le coût de la sous-déclaration
Selon le rapport de la commission d'évaluation de la sous-déclaration des accidents du travail et des maladies professionnelles, les AT-MP non déclarés coûteraient entre 587 millions et 1,1 milliard d'euros à l'Assurance maladie d'ici à 2014. La dissimulation des employeurs, mais également le manque d'information des travailleurs et des médecins seraient les principales causes de la sous-déclaration observée.
Conditions de travail
Retravailler après un cancer
Une étude publiée par le Centre d'études de l'emploi analyse les dispositifs d'aménagement des conditions de travail destinés à faciliter le retour au travail après un cancer. Elle met en lumière la diversité des situations et rappelle notamment dans sa conclusion l'importance du rôle joué par le médecin du travail pour (ré)intégrer les salariés concernés dans l'entreprise.
Risque chimique
Fiches ICSC : donnez votre avis
Créées à l'initiative de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Bureau international du Travail (BIT) et réalisées en partenariat avec l'INRS, les fiches internationales sur la sécurité des substances chimiques ou ICSC (International chemical safety cards) fournissent des informations sur les dangers des produits chimiques ainsi que des conseils d'utilisation en milieu professionnel. Le BIT réalise actuellement une enquête sur ce dispositif. Un questionnaire en ligne a été mis en place pour recueillir les avis des utilisateurs.

Amiante - accréditation des organismes de mesure
Un arrêté du 19 août 2011 précise les conditions d'accréditation devant être remplies par les organismes procédant aux mesures d'empoussièrement en fibres d'amiante dans les immeubles bâtis. Il supprime l'obligation d'agrément de ces organismes et entrera en vigueur le 1er janvier 2013.
Plomb
Un arrêté du 19 août 2011 décrit les modalités de réalisation du constat de risque d'exposition au plomb (CREP) dans les immeubles bâtis. Il modifie le Code de la Santé publique et remplace l'arrêté du 25 avril 2006 relatif au constat de risque d'exposition au plomb. Son entrée en vigueur est différée au 1er janvier 2012.


www.cancer-environnement.frCe site d'information sur le cancer propose notamment une synthèse des connaissances sur les agents cancérogènes - avérés ou suspectés - présents en milieux professionnels.


Quel travail voulons-nous ?Le travail constitue le thème central de l'espace public ouvert sur le site de Radio France. Les internautes sont invités à témoigner et à débattre. Le site propose également une revue de web sur le travail mise à jour quotidiennement.


Pour les employeurs, quelles sont les nouvelles obligations induites par la loi sur la réforme de la médecine du travail ?
La loi du 20 juillet 2011 précise qu'un ou plusieurs salariés chargés des activités de prévention des risques professionnels dans l'entreprise doivent être désignés par l'employeur. À défaut de compétences internes, l'employeur peut faire appel aux intervenants en prévention des risques professionnels, aux services de prévention des caisses de sécurité sociale, à l'organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) et à l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail (ANACT) et son réseau. Ces dispositions entreront en vigueur à la date de la publication des décrets d'application et au plus tard le 1er juin 2012. La loi précise par ailleurs les rapports que l'employeur doit entretenir avec le médecin du travail. Par exemple, il est tenu de prendre en considération les propositions effectuées par écrit par le médecin du travail lorsque celui-ci constate un risque pour la santé des travailleurs. En cas de refus, l'employeur doit en faire connaître les motifs par écrit. Ces éléments sont tenus à la disposition, notamment, du CHSCT ou des délégués du personnel.


Web
MECAPREV
MecaprevMECAPREV est une application web destinée aux concepteurs d'équipements de travail. Elle a pour objectif d'apporter une aide dans le choix des mesures techniques de prévention des risques engendrés par les équipements de travail et auxquels sont exposés les utilisateurs : opérateurs, techniciens de maintenance, régleurs, installateurs...

Publication
Mycotoxines en milieu de travail
Les mycotoxines sont des substances toxiques secrétées par des moisissures. Cette fiche présente les principales caractéristiques de ces toxines, leurs dangers pour la santé ainsi que les mesures permettant de prévenir ces risques. Il s'agit du premier document d'une nouvelle collection de fiches consacrées aux agents biologiques.

Publication
Véhicules fonctionnant au GPL. Intervenir en sécurité
Cette fiche pratique dresse l'inventaire des principales précautions et recommandations à suivre pour éviter ou limiter les risques lors des interventions sur les véhicules équipés au GPL.



zoom2
Petites entreprises
Le gros chantier des TPE


Le gros chantier des TPE
Les très petites et petites entreprises (TPE/PE) font vivre l'économie française. Mais leurs performances en matière de santé et de sécurité au travail peuvent être améliorées. Pour les organismes de prévention, le défi est à présent de sensibiliser ces entreprises et d'élaborer des démarches et des outils adaptés à leurs spécificités. Le forum national « Santé et sécurité au travail dans les TPE » organisé les 25 et 26 octobre à Strasbourg sera l'occasion de faire un point complet sur les actions mises en œuvre pour lutter contre les risques professionnels dans les TPE.

En France, 98 % des entreprises comptent moins de 50 salariés. Les petites (moins de 50 salariés) et très petites entreprises (1 à 9 salariés) emploient au total 7 millions de personnes. Ces entreprises sont particulièrement vulnérables face aux risques professionnels. La prévention dans les TPE figure d'ailleurs parmi les axes prioritaires du Plan Santé au Travail 2. Les études de la CNAMTS montrent en effet que la sinistralité des entreprises de 25 à 60 salariés est au moins 20 % supérieure à celle des autres entreprises.

Des entreprises démunies

En matière de prévention, les petites entreprises sont confrontées à de nombreuses difficultés. Le manque de moyens et de compétences internes ainsi que l'absence d'instances représentatives (CHSCT ou délégués du personnel) constituent un obstacle important. La prise en compte de la S&ST repose essentiellement sur l'implication personnelle de l'employeur. Et pour les dirigeants, les questions de santé et de sécurité sont secondaires par rapport aux impératifs commerciaux et financiers qui conditionnent la survie de leur entreprise. Par ailleurs, les employeurs sont souvent peu sensibilisés à la prévention : 34 % considèrent que leur activité ne présente pas de risques pour les salariés et ne voient pas l'intérêt du document unique d'évaluation des risques professionnels.

L'appui des fédérations professionnelles

La lutte contre les risques professionnels dans les TPE confronte les organismes de prévention à deux principaux défis. Le premier est de parvenir à proposer des solutions pratiques de prévention adaptées aux moyens, aux compétences et aux spécificités de chaque entreprise. Il s'agit de troquer l'approche experte, pour une approche ancrée sur les réalités du terrain, afin d'intégrer harmonieusement les mesures de prévention dans les pratiques professionnelles. Cela suppose de posséder une connaissance fine des organisations, des techniques, des bonnes pratiques mais aussi des cultures de chaque secteur professionnel. La mise en place de partenariats avec les branches professionnelles s'avère donc indispensable. Le second défi est d'assurer la diffusion des informations jusqu'aux entreprises. Là encore, les fédérations, syndicats et organisations professionnelles ont un rôle important à jouer. Les services de santé au travail apparaissent eux aussi comme des relais incontournables. Les responsables de TPE les identifient en effet comme leurs principaux interlocuteurs en matière de prévention.

De nouveaux outils

Les initiatives se multiplient aujourd'hui pour faire progresser la prévention des risques dans les TPE. La CNAMTS-DRP a mis en place des aides financières permettant aux Caisses régionales d'assurance maladie (CRAM/CARSAT/CGSS) de soutenir les entreprises qui souhaitent s'impliquer dans la prévention des risques. L'INRS développe de plus en plus d'outils (web, brochures...) adaptés aux besoins spécifiques des petites entreprises. L'Institut participe par ailleurs à des expérimentations avec les organisations professionnelles des secteurs de la coiffure et de la pâtisserie pour élaborer de nouveaux outils d'évaluation des risques. L'agence européenne de santé au travail propose quant à elle un nouveau logiciel d'aide à l'évaluation des risques en ligne spécialement destiné aux petites entreprises. Baptisé OIRA (Online interactive Risk Assessment tool). L'INRS le teste actuellement en France dans le secteur du transport de marchandises. Reste maintenant à mobiliser les acteurs relais et à coordonner leur action pour mettre en place les dispositifs d'accompagnement qui permettront aux TPE/PME de profiter pleinement de ces innovations et de lutter ainsi plus efficacement contre les risques professionnels.

 
Le forum national « Santé et sécurité au travail dans les TPE »
25 et 26 octobre 2011 - Strasbourg.


L'INRS et l'Assurance Maladie Risques Professionnels organisent les 25 et 26 octobre 2011 à Strasbourg le forum « Santé et sécurité au travail dans les TPE : la parole aux entreprises ». La manifestation permettra aux acteurs de la prévention de partager leurs expériences et d'élaborer ensemble des réponses concrètes pour développer la prévention dans les petites entreprises.

  Flèche lien Forum national Santé et sécurité dans les TPE
Site web : Travailler mieux
Travailler
mieux
Article : Pratiques de santé et de sécurité dans les petites entreprises
Pratiques de santé
et de sécurité
dans les petites entreprises
Article : Les principes généraux de prévention
Les principes
généraux
de prévention
Publication : L'évaluation des risques
L'évaluation
des
risques


La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 30 rue Olivier Noyer - 75014 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr


Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner