Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Novembre 2012
 
L'INRS a déménagé
 
Depuis le 29 octobre 2012, la nouvelle adresse du Centre de Paris est
65, boulevard Richard Lenoir - 75011
Les numéros de téléphone et adresses électroniques ne changent pas.
Téléphone : 01 40 44 30 00 - Fax : 01 40 44 30 99

  Flèche lien Plan d'accès
 
Intervention en espace confiné
Préparer, c'est prévenir
Intervention en espace confiné : préparer, c'est prévenir
Toute intervention dans un espace confiné peut présenter des risques graves. Pour les prévenir, il est impératif de connaître les dangers liés à ces milieux particuliers et de savoir y faire face. Cela suppose de préparer minutieusement le déroulement des travaux.
Publication : L'intervention en espace confiné dans les ouvrages d'assainissement (ED 6026)
L'intervention en espace confiné dans les ouvrages d'assainissement (ED 6026)
Publication : Les espaces confinés (ED 967)
Les espaces confinés (ED 967)
Publication : Ventilation des espaces confinés (ED 703)
Ventilation des espaces confinés (ED 703)
Publication : Prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés (R 447)
Prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés (R 447)
TPE
Des chefs d'entreprise stressés et anxieux
Des chefs d’entreprise stressés et anxieux Selon le Baromètre TPE IFOP-Fiducial auprès de 1 003 dirigeants de très petites entreprises, près d'un quart des patrons de TPE aurait connu un problème de santé lié au travail au cours des 2 années écoulées. Le stress et l'anxiété sont les premières causes citées. 44 % des dirigeants de TPE de 1 à 19 salariés déclarent ressentir un fort niveau d'anxiété, essentiellement dû aux difficultés économiques de leur entreprise. L'enquête met également en lumière la solitude des chefs d'entreprise en cas de difficultés personnelles : moins de 12 % d'entre eux en font part dans leur entourage professionnel, 15 % préférant les garder pour eux. Par ailleurs, il est à noter que des initiatives se mettent en place pour favoriser la prévention des risques liés à l'activité professionnelle des patrons de TPE. Parmi celles-ci on peut notamment citer le dispositif RSI-Pro mis en place par le Régime social des indépendants.
Conditions de travail
(re)Travailler avec ou après un cancer
(re)Travailler avec ou après un cancer Permettre de mieux comprendre l'impact de la survenue du cancer sur la vie professionnelle. C'est l'objectif d'un récent rapport publié par l'Institut national du cancer (Inca) et la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. Le document pointe notamment la vulnérabilité des salariés les plus précaires face aux conséquences socioprofessionnelles du cancer. Il aborde également la question de la réinsertion des malades et identifie certains facteurs de succès pour le retour à l'emploi : l'implication du médecin du travail, l'anticipation du retour au travail dès la période de soin, l'aménagement des conditions de travail…
Tertiaire
Analyse des accidents du travail
Analyse des accidents du travail survenant dans le tertiaire Un article de la revue Hygiène et sécurité du travail propose une analyse des accidents du travail survenant dans le secteur tertiaire. À partir des données qualitatives enregistrées dans la base de données EPICEA, cette étude dégage les caractéristiques des risques et des circonstances des accidents du tertiaire. Elle présente également les circonstances des accidents de 2 catégories particulières de personnel du secteur, les intérimaires et les personnels des bureaux.
Horaires atypiques
Travail posté et diabète
Travail posté et diabète Une récente étude de l'Inserm publiée dans la revue Chronobiolgy International tend à montrer que le travail en « trois-huit » augmenterait les risques de pré-diabète. Selon les chercheurs, les changements réguliers de rythme de travail perturberaient l'horloge biologique de l'organisme et notamment la sécrétion d'insuline, une hormone impliquée dans la régulation du taux de sucre sanguin. Ces travaux semblent confirmer l'impact négatif du travail posté sur la santé. Des études antérieures avaient déjà montré que les salariés soumis à ces rythmes de travail présentaient un risque accru de syndrome métabolique et de maladies cardiovasculaires.

Produits chimiques/interdiction d'emploi
Dans le cadre du règlement REACH, des modifications de l'annexe XVII ont été adoptées le 18 et 19 septembre 2012. Elles fixent des restrictions d'utilisation applicables à une série de produits chimiques. Les interdictions concernent l'utilisation du plomb dans les bijoux, du cadmium dans les matières plastiques, du mercure dans les instruments de mesure et certains composés du phényl-mercure dans certaines conditions.
Transport de fonds
Deux décrets du 1er octobre 2012 modifient les règles relatives aux aménagements des locaux desservis par les transporteurs de fonds et aux conditions de transport des fonds.


Prévention BTP Le nouveau site de l'OPPBTP propose de nombreuses ressources destinées prioritairement aux PME du BTP. Il offre notamment l'accès à une collection d'outils pratiques en ligne permettant aux entreprises d'évaluer les risques, d'assurer le suivi du personnel ou encore d'éditer leurs Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé (PPSPS).

Regards d’intérimaires Ce webdocumentaire réalisé par le Fonds d'action sociale du travail temporaire (Fastt) permet de découvrir la vie de 6 salariés intérimaires qui apportent chacun leur propre regard sur les questions de santé, d'emploi, de logement…

Comment limiter les risques
de contamination par le virus
de la grippe ?
La grippe, mais également les rhumes, rhinopharyngites, bronchites... se transmettent soit par les postillons émis lorsque l’on parle, que l’on éternue ou que l’on tousse, soit par contact direct des mains d'une personne infectée à une autre personne, soit par l'intermédiaire d'objets contaminés. Quelques gestes simples permettent de réduire les risques de contamination : se laver les mains plusieurs fois par jour avec du savon (ou utiliser une solution hydro alcoolique), notamment après s'être mouché, avoir toussé ou éternué ; se couvrir la bouche et le nez avec sa manche ou un mouchoir à usage unique en cas de toux ou d'éternuement. Par ailleurs, la vaccination contre le virus de la grippe saisonnière est recommandée aux femmes enceintes quel que soit l’âge de la grossesse, aux personnes souffrant d’obésité et à celles de plus de 65 ans. Elle est également recommandée au personnel soignant, ceci afin de réduire les risques de contamination des patients accueillis dans leurs établissements.




Publication
Sécurité des machines. Modes de fonctionnement protections neutralisées (ED 6129)
Sécurité des machines. Modes de fonctionnement protections neutralisées (ED 6129) Les interventions hors production (réglage, entretien, maintenance) sur les équipements de travail peuvent présenter des risques pour les opérateurs. Cette brochure analyse l'accidentologie liée à chaque type d'intervention et décrit les principales mesures pour les rendre plus sûres.

Publication
Les réseaux sans fils de proximité (ED 4207)
Les réseaux sans fils de proximité (ED 4207) Cette fiche présente les caractéristiques électro-magnétiques des principales technologies utilisées dans les réseaux sans fil de proximité (Wifi, Bluetooth…) et décrit la conduite à tenir à proximité de ce type d'installation.

Publication
Murs à coffrage intégré (ED 6118)
Murs à coffrage intégré (ED 6118) Ce document identifie les risques liés à l'utilisation des murs à coffrage intégré (MCI) et propose des mesures à intégrer dès la conception du produit pour sécuriser leur mise en œuvre en sécurité.







zoom2
Intervention en espace confiné
Préparer, c'est prévenir

Intervention en espace confiné : préparer, c'est prévenir
Toute intervention dans un espace confiné peut présenter des risques graves. Pour les prévenir, il est impératif de connaître les dangers liés à ces milieux particuliers et de savoir y faire face. Cela suppose de préparer minutieusement le déroulement des travaux.

Les milieux confinés sont présents dans de très nombreux environnements de travail. Il peut s'agir de cuves, de silos, d'ouvrages enterrés, de fosses… Bien que ces équipements n'aient pas été conçus pour accueillir les travailleurs de façon permanente, il est nécessaire d'y accéder pour des opérations ponctuelles d'entretien, de maintenance ou de nettoyage. Les milieux confinés ont en commun d'être totalement ou partiellement fermés et, de ce fait, présentent une ventilation naturelle faible voire inexistante. Des vapeurs et des gaz asphyxiants, toxiques, inflammables ou explosibles peuvent s'y accumuler. Certains de ces composés dangereux sont reconnaissables à leur odeur (ammoniac, vapeurs de solvant…). D'autres, comme les oxydes de carbone, le méthane, ou l'azote, sont beaucoup plus sournois car totalement inodores. Le sulfure d'hydrogène, quant à lui, présente la particularité de n'être odorant que lorsque sa concentration dans l'air est inférieure à 50 ppm. Au-delà, il inhibe le nerf olfactif et devient imperceptible. La configuration des lieux augmente les risques. Certaine installations, notamment dans le secteur de l'assainissement, peuvent être sujets à de brusques montées des eaux et exposer les salariés au risque de noyade. Les ouvrages enterrés peuvent aussi présenter des dénivellations importantes qui augmentent les risques de chutes de hauteur. Exigus et difficiles d'accès, les espaces confinés peuvent se transformer en pièges mortels en cas d'incident. S'ils sont peu fréquents, les accidents graves sont souvent multiples. Ils se déroulent souvent selon le même scénario : en voulant porter secours à un collègue en difficulté, des salariés pénètrent dans des espaces confinés et deviennent à leur tour victime.


Anticiper les risques

Pour prévenir les risques, la préparation des travaux constitue une étape clé. Il s'agit d'identifier le lieu de l'intervention et sa configuration, de définir la nature précise et l'ordonnancement des opérations à effectuer. Il faut ensuite identifier et évaluer les risques auxquels les salariés peuvent être exposés. Des mesures permettant de les réduire ou de les supprimer doivent être mises en place : consignation des alimentations en électricité, eau, etc. ; balisage du chantier ; ventilation naturelle des locaux, sécurisation des accès à la zone d'intervention, mise en place de détecteur de gaz dans l'enceinte … Si des produits nocifs sont décelés ou si le taux d'oxygène est anormalement bas, il est nécessaire de mettre en place une ventilation forcée par soufflage d'air neuf. L'employeur doit par ailleurs élaborer une procédure de secours en cas d'accident (moyens de communication, numéros d'urgence, dispositif d'évacuation…) et s'assurer qu'elle soit connue de tous. Des équipements spécifiques, adaptés et en bon état de fonctionnement, doivent enfin être mis à disposition des intervenants : détecteurs multi-gaz, masques auto-sauveteurs, harnais antichute, éclairages, moyens de communication… Si l'intervention est réalisée par une société extérieure, le donneur d'ordre doit formaliser par écrit l'ensemble des dispositions et des procédures dans un plan de prévention.


Des salariés informés et formés

L'organisation des travaux implique certaines précautions indispensables. Les opérations en milieu confiné ne doivent pas être autorisées sans la présence d'au moins 2 personnes : un opérateur qui intervient dans l'espace confiné et un « surveillant » qui devra rester en permanence à l'extérieur de l'espace confiné, dans une zone sécurisée. À chaque instant, ce dernier doit s'assurer du maintien de la liaison (visuelle, phonique…) entre l'intérieur et l'extérieur de l'espace et veiller au bon fonctionnement du dispositif de ventilation. Seuls les salariés spécifiquement formés peuvent être affectés à des travaux en zone confinée. Ils doivent être capables de reconnaître les dangers, d'appliquer les consignes de sécurité adéquates, d'utiliser les équipements de protection et d'adopter les comportements appropriés en cas d'incident, d'accident ou d'intoxication. Par ailleurs, le médecin du travail doit être informé de la mission d'intervention en atmosphère confinée de manière à vérifier l'aptitude du salarié à l'exécution de cette tâche.

 
Pollutec 2012

Le salon Pollutec (27 au 30 novembre 2012 – Lyon) sera l'occasion d'aborder le thème du travail en espaces confinés. L'INRS et l'Assurance maladie – Risques professionnels organiseront notamment 2 conférences consacrées à la prévention des risques liés à ces milieux ainsi qu'à la formation des salariés amenés à y intervenir.

  Flèche lien En savoir plus sur le salon
  Flèche lien Les conférences co-organisées par l'INRS
Publication : L'intervention en espace confiné dans les ouvrages d'assainissement (ED 6026)
L'intervention en espace confiné dans les ouvrages d'assainissement (ED 6026)
Publication : Les espaces confinés (ED 967)
Les espaces confinés (ED 967)
Publication : Ventilation des espaces confinés (ED 703)
Ventilation des espaces confinés (ED 703)
Publication : Prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés (R 447)
Prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés (R 447)



La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner