Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Décembre 2012
Métiers de la santé
Traitements anticancer : manipuler avec précaution !
Métiers de la santé : Traitements anticancer : manipuler avec précaution !
L'utilisation de certains types de médicaments peut présenter un risque pour les salariés travaillant dans le secteur de la santé. C'est notamment le cas des traitements contre le cancer, particulièrement agressifs et toxiques pour l'organisme. Le personnel soignant n'est pas le seul concerné. Tous les salariés impliqués, directement ou indirectement, dans la prise en charge des malades, doivent faire l'objet de mesures de prévention.
Publication : Médicaments cytotoxiques et soignants (ED6138)
Médicaments cytotoxiques
et soignants
Dossier : Chimiothérapies à domicile
Chimiothérapies à domicile
Article : Exposition aux cytostatiques
Exposition aux cytostatiques
Dossier : Métiers de la santé
Métiers de la santé
Eau / Assainissement
CATEC®, Certificat d’aptitude à travailler en espaces confinés
CATEC®, Certificat d’aptitude à travailler en espaces confinés Harmoniser les pratiques de prévention liées au travail en espaces confinés dans le secteur de l'eau et de l'assainissement. C'est l'objectif du nouveau dispositif de formation CATEC® (Certificat d'aptitude à travailler en espaces confinés) élaboré par les partenaires sociaux, l'INRS et l'Assurance Maladie – Risques Professionnels. La formation comprend des mises en situation et des simulations d'incidents/accidents avec débriefing pour aider les apprenants à intégrer les bonnes pratiques. L'INRS est le seul organisme à pouvoir former les formateurs du dispositif. Deux sessions « Devenir Formateur CATEC® » figurent au catalogue 2013 des formations proposées par l'Institut.
Transport routier
Un outil d'aide à l'évaluation des risques
Un outil d'aide à l'évaluation des risques pour le secteur du transport routier En collaboration avec les professionnels du transport routier, l'INRS a développé un outil d'aide à l'évaluation des risques destiné aux TPE/PME du secteur du transport routier. Cette application en ligne a été mise au point dans le cadre du projet européen OIRA (Online interactive Risk Assessment tool) coordonné par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA). Le logiciel « OIRA – Transport routier » permet aux entreprises d'éditer leur document unique et de définir leur plan d'action. Gratuit et accessible en ligne, il présente les risques communément rencontrés dans l'activité d'un conducteur de poids-lourd. Il apporte également une aide dans l'estimation des risques et propose des bonnes pratiques de prévention. Le logiciel a été mis au point dans le cadre d'un projet européen
Risque routier
Téléphone portable : passez en mode voiture !
Téléphone portable : passez en mode voiture ! L'association Prévention Routière vient de lancer une campagne de communication destinée à sensibiliser les jeunes conducteurs sur les risques liés à l'utilisation du téléphone au volant. Le dispositif s'articule autour du site web www.enmodevoiture.com qui permet notamment aux internautes de vivre, de l'intérieur, un accident grave de la route. Selon l'association, l'usage du téléphone au volant a progressé de façon alarmante au cours des dernières années. On estime aujourd'hui qu'il serait responsable d'environ 10 % des accidents.
BTP
Une subvention pour mieux prévenir la pénibilité
Une subvention pour mieux prévenir la pénibilité dans le BTP L'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) vient de mettre en place un dispositif de subvention destiné à financer l'acquisition de matériels contribuant à réduire la pénibilité au travail. Les entreprises de moins de 150 salariés qui souhaitent acquérir des équipements permettant d'améliorer les conditions de travail de leurs salariés (équipements d'hygiène, aides à la manutention…) peuvent ainsi bénéficier d'une aide financière pouvant atteindre 6 000 euros. Le formulaire de demande de subvention est téléchargeable sur le site de l'OPPBTP.

Réforme de la santé au travail
Une circulaire du ministère du Travail du 9 novembre 2012 précise un certain nombre de points sur l'ensemble des textes (loi du 20 juillet 2011 et décrets du 30 janvier 2012) qui ont modifié l'organisation de la médecine du travail et le fonctionnement des services de santé au travail.
Risque électrique
Une circulaire du 9 octobre 2012 présente et apporte des précisions techniques en ce qui concerne la mise en œuvre des nouveaux textes réglementaires (4 décrets et 15 arrêtés d'application) fixant les règles de prévention du risque électrique lors de la conception des installations électriques, de leur utilisation ou des opérations de maintenance.


Stop harcèlement sexuel Lutter contre le harcèlement sexuel. C'est l'objectif de ce site lancé par les ministères de la Justice et du Droit des femmes. Il propose notamment des informations destinées aux victimes et rappelle les obligations des entreprises en matière de prévention.

Radiofréquences.gouv.fr Ce portail gouvernemental propose un état des lieux des connaissances actuelles sur les radiofréquences (utilisations, effets sanitaires…) ainsi que des recommandations pour limiter leur impact sur la santé.

Peut-on consommer des boissons alcoolisées lors des fêtes d'entreprise ?
D'après le Code du travail, aucune boisson autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n'est autorisée sur le lieu de travail (article R. 4228-20). De plus, il est interdit d'y laisser entrer ou séjourner des personnes en état d'ivresse. En fonction des risques rencontrés par les personnels, l'employeur peut interdire l'alcool au travail par le biais du règlement intérieur. Si tel n'est pas le cas, il doit en prévenir les conséquences possibles. En cas d'accident subi ou provoqué par un salarié ivre, la responsabilité de l'entreprise peut être engagée. Dans le cas des fêtes ou pots d'entreprise, les mesures de prévention peuvent consister, par exemple, à limiter les quantités de boisson proposées, à rappeler les risques liés à l'alcool, à fournir de quoi se restaurer (afin de limiter le pic d'alcoolémie), à mettre des éthylotests à disposition du personnel, ou encore à établir une procédure à suivre face à un salarié dans l'incapacité d'assurer son travail et/ou de conduire son véhicule en toute sécurité… Pour mémoire, un verre d'alcool fait augmenter l'alcoolémie de 0,2 à 0,25 g/l environ. L'organisme met environ 1h30 pour éliminer un verre d'alcool.




Publication
Le transport des matières dangereuses (ED 6134)
Le transport des matières dangereuses (ED 6134) Cette brochure présente les obligations générales fixées par l'Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route (ADR).

Publication
La filière DEEE hors lampes (ED 6133)
La filière DEEE hors lampes (ED 6133) Cette brochure a pour objectif d'aider les professionnels de la filière de collecte et de traitement des écrans à tubes cathodiques à évaluer les risques liés à leur activité et à rédiger leur document unique.

Publication
Vos genoux sont fragiles ! (ED 141)
Vos genoux sont fragiles ! (ED 141) Cette fiche décrit les risques générés par le travail à genoux. Elle présente également les quatre types de protecteurs disponibles sur le marché et propose une aide au choix des équipements les mieux adaptés.
















zoom2
Métiers de la santé
Traitements anticancer : manipuler avec précaution !

Métiers de la santé : Traitements anticancer : manipuler avec précaution !
L'utilisation de certains types de médicaments peut présenter un risque pour les salariés travaillant dans le secteur de la santé. C'est notamment le cas des traitements contre le cancer, particulièrement agressifs et toxiques pour l'organisme. Le personnel soignant n'est pas le seul concerné. Tous les salariés impliqués, directement ou indirectement, dans la prise en charge des malades, doivent faire l'objet de mesures de prévention.

À l'hôpital, en cabinet ou à domicile, près d'un million de personnes travaillent dans le secteur de la santé. Ces salariés sont exposés à des risques professionnels multiples. La plupart des risques sont communs à de nombreuses autres professions (stress, troubles musculosquelettiques). D'autres, en revanche, sont beaucoup plus spécifiques tels que l'exposition aux rayonnements ionisants. Les traitements dispensés aux malades (anesthésiques, désinfectants, hormones, cardiotropes…) peuvent notamment représenter un danger important. Les médicaments cytotoxiques utilisés principalement dans les chimiothérapies contre le cancer constituent un risque bien identifié. Ces produits thérapeutiques, capables de détruire les cellules cancéreuses, sont aussi extrêmement toxiques pour l'organisme et peuvent, paradoxalement, avoir un effet cancérogène. Chez les femmes enceintes, ils perturbent le développement du fœtus et favorisent la survenue d'avortement spontané. Ils peuvent en outre provoquer l'apparition d'irritations, d'allergies et de maux de tête.


Les soignants et les autres salariés

Le contact cutané et l'inhalation constituent les principales voies de contamination, particulièrement lors de la fabrication et du conditionnement des produits. Des éclaboussures peuvent également contaminer les surfaces (tables, paillasses…), les sols et les objets proches des postes de préparation. On retrouve aussi des molécules cytotoxiques sur les emballages des poches et des seringues. De la réception des traitements à l'élimination des déchets, en passant par le transport, toutes les étapes du cycle d'utilisation de ces médicaments peuvent constituer une source d'exposition potentielle. L'administration des produits constitue une autre étape sensible, d'autant que certains gestes techniques, comme la purge du matériel d'injection, peuvent disperser dans l'air des microgouttelettes susceptibles d'être inhalées par les soignants. Les patients constituent une autre source de contamination possible. Les molécules actives sont en effet présentes à des concentrations élevées dans le sang et les excrétas des malades traités (sueur, urines, selles, vomissements). Toutes les personnes impliquées dans leur prise en charge sont donc potentiellement concernées. Cela inclut bien évidemment le personnel soignant mais également les agents chargés du nettoyage des locaux, du traitement du linge sale, de l'élimination des déchets…


Prévenir tout au long du cycle d'utilisation des traitements

Des mesures de prévention doivent s'appliquer à chaque étape de la manipulation des traitements. Pour limiter les risques, la préparation et le conditionnement doivent s'effectuer dans des locaux dédiés et être réalisés par des personnes spécifiquement formées. Les soignants à domicile doivent se procurer les traitements prêts à l'emploi auprès de services de pharmacie centralisés. Lors de l'administration par voie intraveineuse, il est fortement recommandé d'utiliser les dispositifs techniques permettant d'éviter les déconnexions des systèmes d'injection, les éclaboussures et les piqûres accidentelles. Le port de gants et de sur-blouse à manches longues est nécessaire pour éviter les contacts directs du médicament avec la peau. Ces équipements de protection individuelle doivent également être portés lors de la manipulation des excrétas et des linges (vêtements, draps…) provenant des patients. L'élimination des déchets d'activité de soins doit respecter les procédures de traitement des déchets dangereux : emballages spécifiques, incinération à plus de 1200°C… D'autres mesures simples comme le nettoyage régulier des locaux et le lavage fréquent des mains permettent de réduire efficacement les risques de contamination. L'ensemble des salariés impliqués, directement ou indirectement, dans la prise en charge des patients traités par des médicaments cytotoxiques, doivent bien sûr être informés des risques et formés à leur prévention. Une attention particulière sera portée au personnel non soignant qui, dans sa majorité, demeure faiblement conscients des risques.
Publication : Médicaments cytotoxiques et soignants (ED6138)
Médicaments cytotoxiques
et soignants
Dossier : Chimiothérapies à domicile
Chimiothérapies à domicile
Article : Exposition aux cytostatiques
Exposition aux cytostatiques
Dossier : Métiers de la santé
Métiers de la santé



La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner