Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
Prévention des risques professionnels
La lettre d'information
Juillet/Août 2007

 Nanotechnologies 
Quelles précautions pour quels risques ?
Illustration nanotechnologies Les nanotechnologies commencent à bouleverser de nombreux secteurs industriels. Mais la révolution qui s'amorce nécessite de s'interroger sur les dangers de ces technologies de l'infiniment petit. Quels risques font-elles peser sur la santé de celles et ceux qui les utilisent ? Quelles mesures de prévention mettre en place pour assurer une protection optimale des travailleurs ? Ces questions font encore débat. Face à l'incertitude, le principe de précaution s'impose. Explications.
- Lire la suite
Dossier INRS
Article
Article
Brochure (IRSST)

Vibrations
EVEC, un dispositif de mesure innovant
Léger, peu coûteux et simple d'utilisation, l'exposimètre EVEC (Evaluation des vibrations transmises à l'ensemble du corps) devrait faciliter l'évaluation des risques vibratoires chez les conducteurs d'engins. Le dispositif, conçu par l'INRS et développé en partenariat avec la société belge Micromega Dynamics, a reçu le Prix de l'innovation lors du salon Préventica Strasbourg.


Troubles musculosquelettiques
Allégez la charge !
L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail lance une vaste campagne sur les troubles musculosquelettiques. Objectifs : promouvoir une approche globale de la prévention des TMS et mettre en lumière les bonnes pratiques pour la réinsertion des salariés atteints. La Semaine européenne organisée du 22 au 26 octobre 2007 constituera le point d'orgue de la campagne.


Audiovisuel
L'INRS distingué au Festival du Creusot
Trois réalisations de l'INRS ("Intérim Mission 3D", "Stress au travail, le démasquer pour mieux le prévenir" et la série "Napo") figurent au palmarès du 20e Festival international des médias audiovisuels Corporate (FIMAC) du Creusot. L'Institut s'est par ailleurs vu décerner le Grand prix Michel Frois récompensant la qualité de l'ensemble de ses productions audiovisuelles.


Catastrophes industrielles
Un impact durable chez les travailleurs
Le rapport final rendu par l'Institut de veille sanitaire (InVS) souligne notamment les conséquences durables de l'explosion de l'usine AZF sur la santé psychologique des travailleurs de la région toulousaine. Un an après la catastrophe, 12 % des hommes et 18 % des femmes qui travaillaient dans la zone proche de l'explosion souffraient de stress post-traumatique. Les catégories socioprofessionnelles les moins favorisées ont été les plus touchées.


Défibrillateurs automatiques
Un décret du 4 mai 2007 modifie le code de la santé publique et regroupe les appareils de défibrillation semi-automatiques (DSA) ou entièrement automatiques (DAE) sous la dénomination appareils défibrillateurs automatisés externes. Le décret précise que "toute personne, même non-médecin, est habilitée à utiliser un défibrillateur automatisé externe". L'utilisation de ces appareils multiplie les chances de survie des victimes d'arrêt cardiaque.
- Le décret du 4 mai 2007


Amiante
Un arrêté du 4 mai 2007 précise la taille des fibres d'amiante à prendre en compte pour mesurer le niveau d'empoussièrement en amiante des lieux de travail. Il précise également que les méthodes de prélèvement et d'analyse doivent respecter la norme Afnor XP P 43-269.
- L'arrêté du 4 mai 2007





Service d'information sur REACH
Le Bureau d'évaluation des risques des produits et des agents chimiques (BERPC) propose un service d'information sur REACH qui aidera les entreprises à se mettre en conformité avec le nouveau règlement européen.

Plan d'évaluation et d'actions des risques routiers
Grâce au site PEDRO (Plan d'évaluation et d'action des risques routiers) les entreprises peuvent évaluer leur niveau d'exposition au risque routier et définir les bases d'un plan de prévention.

Comment devenir animateur de prévention ?
C'est l'employeur qui confie cette fonction à un salarié de son établissement. Il peut lui donner une formation spécifique mais elle n'a pas de caractère obligatoire. L'INRS propose deux cycles d'enseignement à distance "Acquérir les bases de la mission prévention en entreprise - Cycle d'étude animateurs de prévention" (K000), "Mettre en œuvre la mission prévention en entreprise - Cycle multimédia animateurs de prévention" (S000) et un stage "Acquérir les bases en prévention des risques professionnels" (J010).
La formation à l'INRS

Addictions et travail
Dossier web
Addictions et travail

La consommation d'alcool, de médicaments ou de stupéfiants peut être à l'origine d'accidents du travail. Ce dossier dresse l'inventaire des risques professionnels liés aux addictions et détaille les stratégies de prévention.
- Le dossier

Publication
Management de la santé et de la sécurité au travail

L'INRS propose une série d'outils destinés aux entreprises souhaitant mettre en place un management de la santé et de la sécurité au travail. Deux nouvelles brochures aideront les employeurs à définir leurs objectifs et leurs indicateurs de progrès. La grille GPS SST permettra, quant à elle, à chaque établissement d'évaluer rapidement ses pratiques en matière de gestion de la santé et de la sécurité au travail.
- Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs
- Optimisez votre gestion par des objectifs et des indicateurs pertinents
- La grille GPS SST

Publication
Moins fort le bruit

Ce dépliant grand public poursuit un double objectif : sensibiliser les salariés aux risques liés au bruit au travail et leur fournir quelques éléments clés pour apprendre à bien s'en protéger.
- Le dépliant

Toutes les nouveautés INRS

5 au 7 septembre - Saint-Malo
42e Congrès de la SELF "Ergonomie des produits et des services"
- Le site du congrès

11 au 13 septembre - Nantes
EPIQUE 2007 - 4es Journées d'étude en psychologie ergonomique
- Le site de la manifestation

13 au 15 septembre - Nantes
Congrès de la Société française de psychologie
- Le site du congrès


Illustration nanotechnologies

Nanotechnologies
Quelles précautions pour quels risques ?
Les nanotechnologies commencent à bouleverser de nombreux secteurs industriels. Mais la révolution qui s'amorce nécessite de s'interroger sur les dangers de ces technologies de l'infiniment petit. Quels risques font-elles peser sur la santé de celles et ceux qui les utilisent ? Quelles mesures de prévention mettre en place pour assurer une protection optimale des travailleurs ? Ces questions font encore débat. Face à l'incertitude, le principe de précaution s'impose. Explications.

Le terme nanotechnologies désigne l'ensemble des technologies permettant de produire et manipuler des objets de la taille de quelques atomes. A cette échelle, où les distances se mesurent en milliardièmes de mètres ou nanomètres (nm), la matière acquiert de nouvelles propriétés physiques et chimiques, rendant possible la fabrication de nano-objets ou de nanomatériaux aux caractéristiques parfois inédites. De l'industrie pharmaceutique aux télécommunications, de l'aéronautique à la chimie, les champs d'application des nanotechnologies apparaissent chaque jour plus nombreux. Les enjeux industriels sont colossaux. En 2001, le revenu mondial généré était supérieur à 40 milliards d'euros. Selon les projections de la Commission européenne, il devrait atteindre 1 000 milliards d'euros à l'horizon 2015. Si aujourd'hui près de 1 600 entreprises se partagent le marché mondial des nanotechnologies, le développement de ce secteur pourrait engendrer la création de plus de 2 millions d'emplois en moins de 10 ans.

Anticiper les risques
Les promesses portées par les nanomatériaux ne doivent cependant pas masquer les risques potentiels qu'ils représentent pour la santé des professionnels chargés de les fabriquer ou de les utiliser. Toutes les étapes de production – de la manutention des matières premières au traitement de déchets – peuvent exposer les salariés aux nano-objets et aux nanomatériaux. De même, la manipulation, l'incorporation dans diverses matrices et l'usinage (découpe, perçage...) sont susceptibles de disperser dans l'air d'importantes quantités de nanoparticules. Ces particules  peuvent pénétrer dans l'organisme, principalement par voie respiratoire. Les particules les plus petites sont capables de franchir les barrières biologiques pour atteindre les organes (notamment le foie, le cœur et le cerveau). La toxicité propre des nano-objets varie selon leur taille, leur surface, leur nombre, leur forme (fibreuse ou sphérique) ou leur composition chimique. Si l'on ignore encore leurs effets à long terme sur la santé humaine, les résultats des études réalisées in vitro ou in vivo chez l'animal incitent à la prudence.

Principe de précaution et mesures de protection
Faute de résultats scientifiques suffisamment robustes, il n'existe à l'heure actuelle aucune réglementation spécifique applicable aux nanomatériaux. Dans l'attente de données toxicologiques plus approfondies - et la définition de valeurs limites d'exposition - le principe de précaution doit s'appliquer. Cela suppose notamment la mise en place de mesures de protection analogues à celles recommandées pour l'utilisation des produits chimiques dangereux : substitution, confinement des processus de production, captage des polluants à la source (hotte ou boîte à gants à flux laminaire, etc.), utilisation de filtres à très haute efficacité. L'automatisation des étapes critiques pour l'exposition, et notamment la production, la récupération et le conditionnement des matériaux, peut contribuer à réduire sensiblement les risques. Pour limiter leur dispersion dans l'air, il est préférable d'utiliser des nano-objets en suspension dans un milieu liquide, à l'état agrégé ou intégré dans une matrice minérale ou organique, plutôt qu'en poudre. Dans l'entreprise, les zones susceptibles d'exposer aux nano-objets doivent être délimitées, signalisées et nettoyées régulièrement. Les salariés amenés à y travailler doivent être informés des risques et formés à leur prévention. Enfin, le port d'équipements de protection individuelle (appareils respiratoires filtrants ou isolants, combinaisons jetables de type 5, gants étanches, lunettes dotées de protections latérales) est préconisé si les mesures de protection collective se révèlent insuffisantes.
Dossier INRS
Article
Article
Brochure (IRSST)

www.inrs.fr

La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Jean-Luc MARIE, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 30 rue Olivier Noyer - 75014 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr


Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner