Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Juin 2013
Pratiques addictives
Alcool, drogues et travail : des liaisons dangereuses
Pratiques addictives : Alcool, drogues et travail : des liaisons dangereuses
Au travail, la prise d'alcool ou de drogues constitue un risque pour la sécurité des salariés. Elle favorise notamment la survenue des accidents du travail. Ces consommations, qu'elles soient occasionnelles ou répétées, doivent faire l'objet d'une démarche de prévention associant la mise en place de mesures collectives et la gestion des situations individuelles.
Publication : Pratiques addictives en milieu de travail
Pratiques addictives
en milieu de travail
Dossier : Consommateurs d'alcool et de drogues
Consommateurs d'alcool
et de drogues
Audiovisuel : Alcool drogue et travail
Alcool drogue et travail
Site web : Drogue Info Service
Drogue Info Service
Glissades et trébuchements
Napo, un nouveau film pour prévenir les glissades et trébuchements
Napo, un nouveau film pour prévenir les glissades et trébuchements Ce nouvel épisode de la série des Napo met en lumière les bonnes pratiques de prévention des glissades et trébuchements en milieu professionnel. Très fréquents et moins anodins qu'il n'y paraît, ils peuvent avoir de lourdes conséquences. À travers 8 petites histoires, cet épisode vise à alerter et à ouvrir la discussion autour de ce thème. Des solutions de prévention simples et peu coûteuses peuvent prévenir ces risques : revêtements appropriés, éclairages, chaussures adaptées, maintenance et entretien des locaux, sensibilisation des salariés, éviter le travail dans l'urgence, bonnes pratiques lors des déplacements... Napo est le héros d'une série de films d'animation réalisés par un consortium associant les principaux acteurs européens de la prévention des risques professionnels : INRS, AUVA (Autriche), HSE (Royaume-Uni), DGUV (Allemagne), INAIL (Italie), Suva (Suisse), Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA).
De l'école au travail
Les lauréats du concours vidéos de l'INRS
Les lauréats du concours vidéos de l'INRS Le court métrage « Addict » réalisé par les apprentis couvreurs du CFA du CCA-BTP Roger Ducré d'Alençon a remporté le premier prix du concours « Santé et sécurité au travail : De l'école au travail, à vos vidéos ». Ce concours organisé par l'INRS s'est déroulé du 3 septembre 2012 au 19 avril 2013. 120 projets proposés par des Centres de formations des apprentis (CFA) et des lycées professionnels ont été sélectionnés. L'objectif était, par la réalisation de vidéos, d'alerter les jeunes sur les risques auxquels ils sont exposés lors de leurs premiers pas dans le monde professionnel.
Risque chimique
Nouvelle mise à jour de la base Biotox
Nouvelle mise à jour de la base Biotox Utilisée par les médecins du travail et les laboratoires pour la surveillance biologique des salariés exposés à certains produits chimiques, la base de données Biotox se renouvelle. Cette base de données recense aujourd'hui 115 substances ainsi que 257 dosages et 48 laboratoires. Parmi les nouveautés de la mise à jour 2013, des substances comme le 1,3-butadiène, le phtalate de bis (2-éthylhexyle), le méthotrexate et l'indium, ont été ajoutées. De nouveaux dosages ont aussi fait leur apparition. Toutes les valeurs biologiques de référence, les informations sur les méthodes d'analyses et les données d'accréditation ont été actualisées.
Cancers professionnels
De nouveaux outils pour la prévention des cancers professionnels
De nouveaux outils pour la prévention des cancers professionnels L'Institut national du cancer (INCA) lance deux outils destinés aux professionnels de la santé au travail pour la prévention des cancers professionnels : Cancer Pro Actu, qui est un bulletin de veille trimestriel, et Cancer Pro Doc, un guide de ressources documentaires sur la prévention primaire des cancers professionnels.

Sécurité sanitaire et environnementale
Une loi du 16 avril 2013 crée, au profit des salariés et des représentants du personnel au CHSCT, un droit d'alerte en cas de risque grave sur la santé publique ou l'environnement causé par les produits ou procédés de fabrication utilisés ou mis en oeuvre dans leur établissement.
Amiante
Un arrêté du 8 avril 2013 précise les règles techniques et les moyens de protection collective à mettre en oeuvre lors des travaux de retrait ou d'encapsulage de matériaux contenant de l'amiante ou lors d'interventions sur des matériaux susceptibles de provoquer l'émission de fibres d'amiante.


Prévenir la violence au travail L'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST - Québec) vient de lancer un nouveau site Internet qui fournit des pistes d'action, des suggestions, des astuces ainsi que des outils téléchargeables pour mettre en place ou améliorer des mesures visant à prévenir la violence entre salariés sur le lieu de travail.

Un guide en ligne sur les campagnes en matière de SST L'agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a mis en ligne une boite à outils pour mettre en oeuvre des campagnes réussies sur le thème de la santé et sécurité au travail. Ce guide propose des exemples concrets à partir de plusieurs outils de communication ainsi que des astuces pour les utiliser dans une campagne.

Une campagne de sensibilisation aux accidents du travail La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST - Québec) lance un important dispositif de prévention et de sensibilisation aux accidents du travail sur le web. On y trouve plusieurs vidéos visant à relayer le message de prévention, des affiches, des témoignages, des publications, un rappel sur les obligations légales de l'employeur, le secourisme en milieu de travail et les principaux risques d'accidents.

Travailleurs saisonniers, quels sont les risques ?
Avec des contrats qui varient de quelques semaines à plusieurs mois, ces travailleurs sont rarement suivis par les médecins du travail et parfois peu formés et informés en matière de santé et de sécurité au travail. Dans le secteur de l'agriculture, les accidents les plus fréquents sont ceux liés à l'utilisation des machines, des coupures ou des chutes de hauteur. Dans le secteur du tourisme, les accidents les plus fréquents sont des entorses liées à des chutes, des coupures ou des brûlures. Parfois des troubles musculo-squelettiques liés à des tâches répétitives peuvent apparaître chez des personnes peu préparées physiquement ou qui avancent en âge. Logement, transport, horaires de travail ont un impact significatif sur la santé et la sécurité au travail.




Publication
Station d'épuration des eaux usées. Prévention des risques biologiques
Station d'épuration des eaux usées. Prévention des risques biologiques Cette brochure décrit les principaux procédés exposant le personnel à des agents biologiques et les mesures de prévention qu'il convient de mettre en place.

Publication
Encadrant d'équipe d'étage
Encadrant d'équipe d'étage Ce document identifie les contraintes et les risques d'atteintes à la santé des tâches qu'effectuent les gouvernants(e)s. Il apporte des repères d'actions associant prévention des risques professionnels et qualité de la prestation.

Publication
Exposition à l'amiante lors du traitement des déchets
Exposition à l'amiante lors du traitement des déchets Ce guide s'adresse aux gestionnaires et personnels des déchèteries et des installations d'élimination des déchets amiantés. Ce document pratique rappelle l'essentiel des critères à prendre en compte lors du traitement des déchets pour évaluer les risques liés à l'amiante et s'en protéger.



















zoom2
Pratiques addictives
Alcool, drogues et travail : des liaisons dangereuses

Pratiques addictives : Alcool, drogues et travail : des liaisons dangereuses
Au travail, la prise d'alcool ou de drogues constitue un risque pour la sécurité des salariés. Elle favorise notamment la survenue des accidents du travail. Ces consommations, qu'elles soient occasionnelles ou répétées, doivent faire l'objet d'une démarche de prévention associant la mise en place de mesures collectives et la gestion des situations individuelles.

Selon l'Observatoire des drogues et de la toxicomanie (OFDT) et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes), 41 millions de personnes consomment chaque année de l'alcool en France et 3,8 millions du cannabis. Ces pratiques addictives, qui peuvent aller de l'usage occasionnel jusqu'à la dépendance, concernent l'ensemble de la société et n'épargnent pas le monde de l'entreprise. Elles y posent cependant des problèmes spécifiques. Travailler sous l'emprise de substances psychoactives peut être à l'origine de risques pour la santé et la sécurité des salariés. Les produits les plus consommés – alcool, médicaments et cannabis – peuvent altérer la vigilance et les réflexes, induire un état de somnolence ou encore modifier la perception des risques, avec comme conséquence principale une augmentation des risques d'accidents, notamment sur les postes nécessitant une attention particulière (utilisation de machine-outil, travail en hauteur, conduite de véhicule…). 10 à 20 % des accidents du travail seraient ainsi liés à des consommations d'alcool. Sous l'influence de l'alcool, même avec des alcoolémies inférieures à 0,5 g/l, le risque d'être responsable d'un accident mortel de la route est multiplié par 8,5. Dans le cas du cannabis, il est multiplié par 1,8. Les pratiques addictives peuvent en outre avoir d'autres effets négatifs au sein de l'entreprise : violence, harcèlement, absentéisme, erreurs, baisse de la productivité...


Existe-t-il un lien entre consommation et travail ?

Les consommations d'alcool et de drogues peuvent trouver leur origine dans des causes extérieures à l'entreprise. Toutefois, d'après le baromètre santé 2010 de l'Inpes, 36,2 % des fumeurs réguliers, 9,3 % des consommateurs d'alcool et 13,2 % des fumeurs de cannabis déclarent avoir augmenté leur consommation au cours des 12 derniers mois du fait de problèmes liés à leur travail, ou à leur situation professionnelle. Une expertise collective de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) montre que des circonstances liées au travail peuvent favoriser la consommation d'alcool. Parmi celles-ci peuvent être citées : le stress, les exigences liées aux postes de sécurité, les habitudes de consommation dans l'entreprise, le travail en plein air et le port de charges lourdes.

L'inscription du risque lié aux pratiques addictives dans le document unique et sa prévention sont donc nécessaires dans les entreprises.


Prévention : du collectif à l'individuel

La réduction des risques liés aux pratiques addictives passe par l'élaboration d'une démarche de prévention collective associée à la prise en charge des cas individuels. Cette démarche concerne l'ensemble des travailleurs de l'entreprise.

Il est conseillé de mettre en place un comité de pilotage représentatif de l'ensemble du personnel. Piloté par l'employeur, ce groupe associe des représentants des salariés (CHSCT, délégués du personnel), des membres de l'encadrement, des ressources humaines et du service de santé au travail. Le comité de pilotage a pour mission de choisir les objectifs de la démarche et de définir sa mise en œuvre ainsi que son suivi. Pour accompagner les travaux du comité de pilotage, outre l'expertise des services de santé au travail, il est intéressant de faire appel à des ressources extérieures telles que Carsat, Anact (ou Aract), intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP) externes, addictologues, associations spécialisées, consultants...

Les entreprises de petite taille peuvent se regrouper pour mener une réflexion et des actions communes et peuvent être aidées par la Carsat (Cramif, CGSS) dont elles dépendent.

Plusieurs actions de prévention sont conseillées, notamment l'information sur les risques pour la sécurité liées aux pratiques addictives, sur la réglementation en vigueur (code du travail...) et sur le règlement intérieur. Il est aussi avisé de prévoir une procédure à suivre face à un salarié ne pouvant assurer son travail en toute sécurité, de définir le rôle de l'encadrement, des représentants du personnel et du service de santé au travail dans ce domaine. Les actions de prévention peuvent également chercher à prévenir la consommation d'alcool sur le lieu de travail et à améliorer les conditions de travail. Dans le cadre d'une concertation entre les acteurs de l'entreprise, il peut être défini une liste des postes de sûreté et de sécurité pour lesquels des tests de dépistage peuvent éventuellement être pratiqués. Ces tests ne se substituent pas aux actions de prévention précédemment décrites.

Pour conclure, l'élaboration de cette démarche de prévention collective doit se faire dans un esprit de concertation, d'accompagnement et de soutien.

 
Pratiques addictives en milieu de travail : quels risques ? Quelle prévention ?

Pour aider les entreprises à prévenir les risques, l'INRS propose une nouvelle brochure « Pratiques addictives en milieu de travail : principes de prévention » (ED 6147). Ce document fait le point sur les pratiques addictives, présente les substances psychoactives et les risques professionnels liés à leur consommation. Il détaille également le contexte réglementaire ainsi que la stratégie à mettre en place dans les entreprises pour limiter les risques.

  Flèche lien La brochure

Publication : Pratiques addictives en milieu de travail
Pratiques addictives
en milieu de travail
Dossier : Consommateurs d'alcool et de drogues
Consommateurs d'alcool
et de drogues
Audiovisuel : Alcool drogue et travail
Alcool drogue et travail
Site web : Drogue Info Service
Drogue Info Service



La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner