Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Mars 2014
Lombalgies
La prévention en marche
Lombalgies : la prévention en marche
Mal de dos, tour de rein, lumbago, sciatique... Les douleurs lombaires constituent l'une des affections liées au travail les plus courantes. Elles ont parfois des conséquences lourdes pour les personnes atteintes, pouvant aller jusqu'à des invalidités professionnelles. Il est cependant possible de réduire les risques. Mais pour être réellement efficace et durable, la prévention des lombalgies doit s'envisager dans le cadre d'une démarche globale prenant en compte les dimensions techniques, organisationnelles et individuelles du travail.
Article : Prévention des lombalgies au travail
Prévention des lombalgies
au travail
Publication : Travail et lombalgie
Travail et lombalgie
Publication : Les lombalgies : les comprendre, les prévenir
Les lombalgies : les comprendre, les prévenir
Publication : Mal au dos. Osez bouger pour vous soigner
Mal au dos. Osez bouger
pour vous soigner
Cancers professionnels
Les orientations du plan cancer 2014-2019
Cancers professionnels : les orientations du plan cancer 2014-2019 Le nouveau Plan cancer 2014-2019 a été lancé par le président de la République lors de la journée mondiale contre le cancer, le 4 février 2014. Ce 3e plan comporte, comme pour les 2 précédentes éditions, un volet « Prévenir les cancers liés au travail ou à l'environnement ». Pour diminuer le nombre de cancers d'origine professionnelle, le plan Cancer prévoit 4 orientations principales : le renforcement de la prévention primaire en milieu de travail pour réduire l'exposition aux agents cancérogènes, le renforcement du suivi médical des travailleurs exposés, l'amélioration de l'identification des cancers professionnels pour permettre leur reconnaissance et l'amélioration des connaissances sur les cancers professionnels grâce au développement de la surveillance épidémiologique et de la recherche.
Conception des machines
Une nouvelle rubrique « bruit » pour l'application MECAPREV
Une nouvelle rubrique « bruit » pour l'application MECAPREV L'application web MECAPREV développée par l'INRS vient de s'enrichir d'une nouvelle rubrique consacrée à la prévention du risque lié au bruit, illustrée par 65 exemples de réalisations industrielles. Cet outil interactif et gratuit a été conçu pour aider les ingénieurs et techniciens de bureaux d'études à intégrer les questions de santé et de sécurité lors de la conception ou de la modification des équipements de travail. Il fournit des principes de mesures de prévention, appuyés sur des exemples concrets, vis-à-vis des risques mécaniques et des règles d'ergonomie applicables aux machines fixes.
Arrimage des charges
Sécuriser le transport des couronnes de fil machine
Arrimage des charges : sécuriser le transport des couronnes de fil machine Les méthodes d'arrimages de couronnes de fil machine sont-elles sûres ? Une étude réalisée par l'INRS met en lumière des lacunes et préconise une méthode plus sûre. Ces résultats sont présentés dans le numéro 233 de la revue technique Hygiène et sécurité du travail (HST). La méthode proposée consiste à regrouper les couronnes par lots de 2 unités et à immobiliser l'une contre l'autre par deux sangles disposées en oblique et croisée. Les phases d'installation de cet arrimage sont détaillées dans l'article à l'aide d'un schéma pratique.
Risque chimique
Un guide pour l'élaboration des fiches de données de sécurité
Un guide pour l'élaboration des fiches de données de sécurité L'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a publié un guide simplifié pour aider les gestionnaires et fournisseurs de fiches de données de sécurité (FDS) à mieux appréhender leurs obligations et l'impact des informations contenues dans les FDS sur la protection des travailleurs. Le guide permet également aux destinataires des FDS de savoir de quelles informations ils disposent et comment les traiter. Les FDS servent à transmettre à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des informations sur la sécurité des substances et des mélanges. Elles détaillent les dangers pour l'environnement et la santé humaine ainsi que les précautions de sécurité nécessaires.
Analyse
Les accidents du travail entre 2005 et 2010
Les accidents du travail entre 2005 et 2010 Une publication de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) du ministère chargé du travail analyse l'évolution des accidents du travail (AT) entre 2005 et 2010. Elle montre notamment que leur nombre a diminué dans les secteurs concurrentiels, en partie du fait du ralentissement de l'activité économique. Le nombre des AT avec arrêt, comme leur fréquence par rapport au nombre d'heures rémunérées, ont atteint en 2009 leur minimum sur la période avant d'augmenter légèrement entre 2009 et 2010. Les ouvriers, les hommes et les jeunes sont les plus exposés aux accidents, mais la baisse a été plus forte parmi ces catégories de travailleurs sur la période récente. En revanche, le risque d'AT n'a pas diminué pour les femmes.

Rayonnements ionisants
La directive 2013/59/ EURATOM DU CONSEIL du 5 décembre 2013 fixe les normes de base relatives à la protection contre les dangers des rayonnements ionisants. Cette nouvelle directive se substitue aux cinq directives existantes. Des dispositions nouvelles sont introduites en ce qui concerne, les valeurs limites d'exposition, la surveillance radiologique des travailleurs ou les personnes chargées de la radioprotection.
Élagage et risque électrique
Une circulaire du 12 décembre 2013 précise les règles de prévention applicables aux travaux d'élagage dans l'environnement des lignes électriques aériennes, et notamment les distances de sécurité spécifiques à respecter entre la végétation et les lignes électriques.


Cherchez l'erreur La rubrique Cherchez l'erreur, publiée chaque mois dans le magazine Prévention au travail édité par la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST - Québec), invite les lecteurs à jouer à la chasse aux risques dans diverses situations de travail. Une version interactive de la rubrique est désormais accessible sur le site internet de la revue.

Travail et cancer Faciliter le retour au travail des salariés ayant souffert d'un cancer, tel est l'objectif du livret conçu par l'Institut Curie en collaboration avec la Cramif. Ce document réunit des témoignages, des conseils et des informations pratiques destinées aux patients et aux employeurs.

Les huiles essentielles utilisées pour les massages dans les salons esthétiques peuvent elles présenter un risque pour les salariées enceintes ?
Les huiles essentielles sont des mélanges complexes de composés organiques possédant des structures et des fonctions chimiques très diverses. Pour la majorité de ces substances, il n'existe pas d'étude permettant d'évaluer leur toxicité pour la reproduction. Mais leurs caractéristiques physicochimiques laissent supposer qu'elles puissent être absorbées par voie cutanée voire par inhalation. Les huiles essentielles ne doivent pas être considérées comme des ingrédients courants mais comme des substances particulières non dénuées d'effets secondaires. Par précaution, il est prudent d'éviter l'exposition des femmes enceintes notamment durant les 3 premiers mois de grossesse. L'exposition cutanée peut être évitée par l'utilisation de gants fins en nitrile, sous réserve que cela soit techniquement possible et adapté. Ces gants sont à changer régulièrement.




Publication
Fabrication d'armatures pour béton (ED6158)
La brochure ED 6158 Cette brochure présente les bonnes pratiques de prévention des risques liés aux activités des armaturiers, particulièrement lors de la manutention et de la manipulation des pièces en cours de fabrication ou finies.

Publication
Les radars (ED4212)
La fiche pratique ED 4212 Cette fiche de la collection « champs électromagnétiques » est consacrée aux radars. Elle présente notamment les risques que ces dispositifs peuvent représenter pour la santé humaine. Elle détaille également la réglementation à appliquer et les mesures techniques et organisationnelles pour protéger les travailleurs.

Publication
Endotoxines en milieu de travail (ED 4412)
La fiche ED 4412 Dans certains environnements de travail, les endotoxines produites par certaines bactéries peuvent être à l'origine d'affections respiratoires. Cette fiche synthétique rassemble les informations utiles pour prévenir les risques.
















zoom2
Lombalgies
La prévention en marche

Lombalgies : la prévention en marche
Mal de dos, tour de rein, lumbago, sciatique... Les douleurs lombaires constituent l'une des affections liées au travail les plus courantes. Elles ont parfois des conséquences lourdes pour les personnes atteintes, pouvant aller jusqu'à des invalidités professionnelles. Il est cependant possible de réduire les risques. Mais pour être réellement efficace et durable, la prévention des lombalgies doit s'envisager dans le cadre d'une démarche globale prenant en compte les dimensions techniques, organisationnelles et individuelles du travail.

Les lombalgies sont des affections très courantes caractérisées par des douleurs localisées en bas du dos. Elles peuvent se manifester par une raideur, une sensation de lourdeur, des douleurs diffuses ou franches et précises, un lumbago (douleur vive et aiguë), une impression d'instabilité à la marche... Les symptômes douloureux sont de mauvais indicateurs de la gravité des lombalgies. Bien qu'elles puissent être très handicapantes, les douleurs résultent le plus souvent de lésions musculaires bénignes liées à un traumatisme mécanique (effort excessif, mouvement brutal ou extrême, chute...). Dans le cas particulier des sciatiques, ce sont les racines nerveuses qui sont atteintes. L'activité professionnelle peut jouer un rôle déterminant dans la survenue des épisodes lombalgiques. Les manutentions manuelles, les vibrations, le travail physique lourd, les efforts violents et les postures contraignantes constituent des facteurs de risque importants. Les chutes sur le lieu de travail sont à elles seules responsables d'un quart des lumbagos reconnus comme accident du travail (AT). Les affections lombaires seraient chaque année à l'origine de 80 000 à 100 000 AT avec arrêt. En 2012, près de 3 700 pathologies lombaires ont été reconnues comme maladies professionnelles (tableau 97 et tableau 98).


Une cause importante d'invalidité

La plupart des lombalgies guérissent spontanément en quelques jours. Mais si la douleur s'installe, tout mouvement peut devenir pénible. Pour les personnes atteintes, les répercussions professionnelles et personnelles peuvent se révéler catastrophiques. C'est particulièrement vrai pour les travailleurs affectés à des postes exigeant des efforts physiques importants. Le reclassement professionnel est difficile pour ces salariés, souvent peu qualifiés. Sans une prise en charge appropriée, ils risquent d'être durablement exclus du monde du travail. Les lombalgies représentent la première cause d'invalidité professionnelle chez les salariés de moins de 45 ans. Le personnel soignant, les salariés du BTP, les travailleurs chargés de la manutention et ceux du secteur des transports sont les principaux concernés. Contrairement à certaines idées reçues tenaces, en cas de lombalgie, le repos prolongé est déconseillé car il ne permet pas la bonne cicatrisation des tissus mous (muscles, tendons, ligaments) et peut renforcer la peur de bouger, augmentant ainsi les risques de récidive. Il faut au contraire reprendre une activité physique même minime le plus tôt possible.


Diminuer les contraintes au poste de travail

La prévention doit être envisagée dans un cadre global intégrant des composantes techniques, organisationnelles et individuelles. Pour l'entreprise, le premier objectif est d'identifier les principales causes de lombalgie. Dans cette tâche, il est fortement recommandé de s'appuyer sur l'expertise des services de santé au travail. Il s'agit notamment de relever les cas de lombalgies (nombre, conséquences, recueil d'accidents et d'incidents...), d'analyser leur contexte de survenue et d'identifier les facteurs de risques. Cette première analyse permet ensuite d'élaborer un plan d'actions de prévention visant à réduire les contraintes aux postes de travail concernés. De nombreuses solutions techniques sont aujourd'hui disponibles pour diminuer les sollicitations physiques excessives (aides mécaniques à la manutention, dispositifs de levage des malades dans le secteur des soins...) ou les nuisances liées aux vibrations pour les conducteurs d'engins (système de suspension...) Cependant ces mesures techniques ne suffisent pas, même lorsqu'elles sont appliquées. La prévention durable impose d'agir également sur la conception et l'aménagement des lieux et postes de travail ainsi que l'organisation du travail. Il est par exemple possible de diminuer le poids unitaire ou les distances de transport des charges manutentionnées. On peut aussi fractionner les temps d'exposition en favorisant l'alternance des tâches, proscrire les postures contraignantes prolongées, réduire l'encombrement des zones de passage pour prévenir les chutes, ou encore maîtriser le rythme de travail pour éviter la sur-sollicitation et les risques d'accidents.



Le cadre vert : favoriser le maintien dans l'emploi des salariés lombalgiques

La prévention des lombalgies doit aussi viser à faciliter la réintégration et le maintien dans l'emploi des salariés lombalgiques. L'accueil réservé à ces travailleurs conditionne fortement le succès de la démarche. Pour que celui-ci se passe dans les meilleures conditions, des situations de travail temporairement allégées doivent être proposées : limitation des charges portées, augmentation du nombre des pauses en cas de postures contraignantes prolongées, réduction du rythme de travail. Ces dispositions sont rassemblées dans le « cadre vert » décrit dans la brochure Travail et lombalgie (ED 6087). Elles faciliteront le retour des salariés après leur arrêt de travail. Tous les acteurs de l'entreprise doivent être partie prenante de la démarche : le salarié lui-même mais aussi le médecin du travail, les collègues, l'encadrement et la direction. Avec l'expérience, l'extension de ces situations de travail "allégées" pourra même être un objectif majeur de prévention pour une entreprise afin d'améliorer durablement les conditions et limiter ainsi les risques de lombalgie pour l'ensemble des salariés.


Article : Prévention des lombalgies au travail
Prévention des lombalgies
au travail
Publication : Travail et lombalgie
Travail et lombalgie
Publication : Les lombalgies : les comprendre, les prévenir
Les lombalgies : les comprendre, les prévenir
Publication : Mal au dos. Osez bouger pour vous soigner
Mal au dos. Osez bouger
pour vous soigner



La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner