Si ce message ne s'affiche pas correctement, téléchargez la version pdf ou contactez-nous pour changer de version
 
Juin 2014
Métiers de la petite enfance
Salariés en bonne santé, enfants bien gardés
Métiers de la petite enfance : salariés en bonne santé, enfants bien gardés
Crèches collectives ou familiales, jardins d'enfants, gardes d'enfant à domicile... Afin de répondre au mieux aux attentes et aux besoins des familles, les structures et les modes d'accueil des jeunes enfants ont connu un développement important. Le secteur de la petite enfance recouvre aujourd'hui une large variété de métiers et d'organisations. Malgré la diversité de leurs postes, de leurs statuts ou de leurs lieux d'exercice, les travailleurs chargés de l'accueil des enfants partagent de nombreux points communs, notamment une forte exposition à certains risques professionnels.
Publication : Salarié(e)s en bonne santé, enfants bien gardés (ED 6162)
Salarié(e)s
en bonne santé,
enfants bien gardés
(ED 6162)
Dossier : Elle court, elle court la prévention
Elle court,
elle court
la prévention

Publication : Aide à domicile. Bonnes pratiques de prévention des risques professionnels (ED 6148)
Aide à domicile. Bonnes
pratiques de prévention
des risques professionnels
(ED 6148)
Dossier : Service à la personne
Service
à la
personne

« De l'école au travail : À vos vidéos ! »
Les résultats du concours de l'INRS
Le court métrage « Un métier, un avenir en toute sécurité » réalisé par les élèves de la 3ème SEGPA du Collège Le Ried de Bischheim (Académie de Strasbourg) a remporté le premier prix du concours « Santé et sécurité au travail : De l'école au travail, à vos vidéos ». Au total, 129 lycées professionnels, centres de formation d'apprentis et classes de SEGPA ont participé à l'évènement, proposant chacun leur vision de la prévention. Ce concours s'inscrit dans un partenariat de grande ampleur entre l'Éducation nationale et l'INRS et a pour principal objectif de sensibiliser les jeunes aux risques auxquels ils sont exposés lors de leurs premiers pas dans le monde professionnel.
Innovation
Echoscan, nouvel outil de prévention de la surdité professionnelle
Echoscan, nouvel outil de prévention de la surdité professionnelle Aujourd'hui, en France, plus de trois millions de salariés sont exposés à des bruits potentiellement nocifs sur leur lieu de travail. Pour contribuer à mieux prévenir les risques, l'INRS a mis au point Echoscan, un dispositif innovant d'aide au diagnostic de la fatigue auditive destiné aux médecins du travail. Facile à manipuler, tenant dans le creux de la main, Echoscan teste le fonctionnement des oreilles internes et moyennes. Il permet ainsi de quantifier la fatigue auditive avant qu'une perte d'audition irréversible n'apparaisse. Grâce à ce dépistage précoce des effets du bruit en milieu professionnel, Echoscan pourrait révolutionner la prévention de la surdité professionnelle. Echoscan est le fruit des travaux de l'INRS et a fait l'objet d'un dépôt de brevet. L'entreprise Echodia fabrique et diffuse ce nouvel outil de prévention.
Campagne
Travaux en hauteur, pas droit à l'erreur
Travaux en hauteur, pas droit à l’erreur Sensibiliser les chefs d'entreprise et les maîtres d'ouvrage au risque de chutes de hauteur, c'est l'objectif de la nouvelle campagne de sensibilisation lancée par les ministères chargés du travail et de l'agriculture, la CNAMTS, l'INRS, la MSA, le RSI, la CNRACL et l'OPPBTP. Les chutes de hauteur restent en effet aujourd'hui l'une des premières causes d'accidents graves du travail, notamment dans le BTP et dans le secteur agricole. La campagne « Travaux en hauteur, pas droit à l'erreur » vise à inciter les professionnels à acquérir les bons réflexes de prévention : anticiper l'organisation du chantier, choisir des équipements de protection adéquats, informer et former les salariés. Il s'agit aussi de rappeler certaines recommandations importantes pour assurer la sécurité des travailleurs : intégrer la prévention dans les cahiers des charges, associer la sécurité aux choix de prestataires, veiller au respect de la prévention des risques sur les chantiers.
Exposition aux solvants
Des effets négatifs durables sur les performances cognitives
Exposition aux solvants : des effets négatifs durables sur les performances cognitives Les expositions professionnelles répétées aux solvants peuvent avoir des effets négatifs sur la santé et notamment un impact sur les performances cognitives (intellectuelles) des salariés. Une récente étude réalisée par l’Inserm et l’université de Harvard semble indiquer que ces effets nocifs se maintiendraient sur le long terme. Chez les retraités, les scientifiques ont ainsi pu mettre en évidence une association entre de moins bonnes performances cognitives et une exposition élevée aux solvants au cours de la carrière. Par exemple, les retraités ayant été exposés à des doses élevées de solvants chlorés, auraient un risque accru (20 % à 50 %) de présenter de moins bonnes performances cognitives.
Nanomatériaux
L'Anses appelle à un encadrement réglementaire renforcé
Nanomatériaux : l'Anses appelle à un encadrement réglementaire renforcé Une récente publication de l’Anses dresse un état des lieux des connaissances sur les enjeux sanitaires et environnementaux des nanomatériaux manufacturés. Le document met notamment en lumière le manque de données sur les expositions à ces composés et leurs effets sur la santé. Il formule plusieurs recommandations en matière de recherche afin de réduire les incertitudes scientifiques encore très nombreuses. Selon l’Anses, le faisceau de données disponibles sur la toxicité de certains nanomatériaux apparaît néanmoins suffisant pour envisager la mise en place d’un encadrement réglementaire plus rigoureux (classification, étiquetage...) permettant de renforcer la traçabilité des nanomatériaux destinés à être intégrés dans les produits de consommation, depuis leur production jusqu’à leur distribution.
Évènement
Séminaire cancers professionnels – 27 et 28 novembre 2014 : l'appel à posters est ouvert
Séminaire cancers professionnels – 27 et 28 novembre 2014 : l'appel à posters est ouvert Le séminaire « Cancers professionnels : nouveaux enjeux pour la prévention » aura lieu les 27 et 28 novembre 2014 à Paris. Cette manifestation, organisée par l'INRS avec le soutien de nombreux partenaires, permettra de faire un état des lieux sur les dispositifs d'alerte et de vigilance existants ainsi que sur les études et actions récentes de prévention des cancers professionnels. Ce séminaire s'adresse au monde de la prévention : services de santé au travail, fonctionnels de sécurité, partenaires sociaux, CHSCT... Une vingtaine de communications, des tables rondes et une exposition de posters y seront présentées. L'appel à posters est ouvert. Les experts qui souhaitent participer à l'exposition ont jusqu'au 15 juillet 2014 pour soumettre le résumé de leur poster.

Échafaudages
Un arrêté du 19 mars 2014 du Ministère de l'éducation nationale modifie l'arrêté du 8 novembre 2012 qui fixe une liste de diplômes professionnels pour lesquels les candidats à l'examen doivent attester avoir suivi la formation relative au montage et à l'utilisation des échafaudages de pied. Il reporte la date d'entrée en vigueur de ces obligations pour certaines spécialités.
Travailleurs éloignés
Le décret n° 2014-423 du 24 avril 2014 du ministère du Travail détermine les modalités de surveillance de l'état de santé des travailleurs éloignés exécutant habituellement leur contrat de travail dans un département différent de celui où se trouve l'établissement qui les emploie. Il adapte les dispositions de droit commun relatives à la surveillance médicale des salariés aux particularités de ces travailleurs éloignés, qu'ils soient itinérants ou non.


Travailleurs immigrants et santé et sécurité du travail Un numéro spécial de la Revue PISTES apporte des éclairages sur les spécificités des travailleurs migrants en matière de santé et de sécurité au travail. La revue pointe notamment les inégalités sociales de santé chez les travailleurs immigrants engendrées par les pratiques non adaptées.

Principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires L'Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS - Québec) propose une série de fiches destinées au personnel soignant. Elles présentent de façon détaillée les gestes et les mouvements à faire pour déplacer ou repositionner en toute sécurité les patients à mobilité réduite.

Quels sont les équipements pour lesquels peut être délivré un certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (Caces) ?
Le code du travail réserve la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage aux travailleurs ayant reçu une formation adéquate. Par ailleurs, la conduite de certains équipements nécessite en plus la  délivrance d' une autorisation de conduite établie par l'employeur notamment après une évaluation des connaissances et du savoir faire de l'opérateur pour la conduite en sécurité. Cette obligation concerne 6 grandes familles d'équipements : les grues à tour, les grues mobiles, les grues auxiliaires de chargement de véhicules, les chariots automoteurs de manutention à conducteur porté, les plateformes élévatrices mobiles de personnes et les engins de chantier (télécommandés ou à conducteur porté). Pour ces équipements l'obtention du certificat d'aptitude à la conduite en sécurité (Caces) constitue un bon moyen d'évaluer les capacités de l'opérateur. Les Caces ne peuvent être délivrés que par les organismes testeurs certifiés (OTC). Chaque Caces est délivré pour une catégorie d'équipement. La durée de validité du Caces est de 5 ans sauf pour les engins de chantiers pour lesquels elle est de 10 ans. Il doit ensuite être renouvelé




Publication
Amiante : conseils aux employeurs
Amiante : conseils aux employeurs Deux nouvelles publications de l'INRS traitent de la gestion des risques liés à l'amiante. La première (ED 6171) décrit les objectifs et la manière de commander des mesures individuelles sur opérateurs ou des mesures environnementales à des organismes accrédités. La seconde (ED 6172) présente les principales clés pour décrypter un rapport d'essai de mesures d'empoussièrement en fibre d'amiante.

Base de données
Mise à jour de la base SOLVEX
La base de données SOLVEX La base SOLVEX vient d'être mise à jour. La base, qui regroupe des données d'exposition professionnelle aux solvants et aux composés organiques volatils (COV), s'est enrichie d'informations sur près de 50 nouveaux COV utilisés en milieu de travail.

Publication
Travaux à proximité des réseaux enterrés et investigations complémentaires sans fouille (ED 6164)
L'aide-mémoire technique (ED 6164) Cet aide mémoire technique présente les principales évolutions réglementaires et normatives concernant les travaux a proximité des réseaux. Il fait également un point complet sur les différents dispositifs utilisés pour les sondages non destructifs préalables aux travaux de forages ou de fouilles.

Publication
Ateliers de traitement de surface. Guide d'identification des cuves, canalisations et équipements (ED 794)
Ateliers de traitement de surface. Guide d'identification des cuves, canalisations et équipements (ED 794) Ce guide définit l’affichage à apposer sur les équipements contenant des produits dangereux dans les ateliers de traitement de surface : identification des produits, symboles/pictogrammes de dangers, symboles de couleur identifiant un groupe de compatibilité afin de prévenir le risque de mélanges intempestifs.

















zoom2
Métiers de la petite enfance
Salariés en bonne santé, enfants bien gardés

Métiers de la petite enfance : salariés en bonne santé, enfants bien gardés
Crèches collectives ou familiales, jardins d'enfants, gardes d'enfant à domicile... Afin de répondre au mieux aux attentes et aux besoins des familles, les structures et les modes d'accueil des jeunes enfants ont connu un développement important. Le secteur de la petite enfance recouvre aujourd'hui une large variété de métiers et d'organisations. Malgré la diversité de leurs postes, de leurs statuts ou de leurs lieux d'exercice, les travailleurs chargés de l'accueil des enfants partagent de nombreux points communs, notamment une forte exposition à certains risques professionnels.

La France figure parmi les premiers pays européens en matière de natalité. 822 000 nouvelles naissances ont été enregistrées en 2012. Au premier janvier 2013, la France comptait 4,8 millions d'enfants de moins de 6 ans dont 2,4 millions âgés de moins de 3 ans. L'évolution démographique récente s'est accompagnée d'un développement important des métiers de la petite enfance. Les assistant(e)s maternel(le)s représentent la grande majorité des salariés du secteur. En 2011, on en recensait près de 450 000, dont 310 000 sont directement employées par les parents. Le secteur comprend aujourd'hui quelques 11 600 établissements d'accueil (crèches collectives, haltes garderies, jardins d'enfants...) répartis sur l'ensemble du territoire.


Des risques variés

Dans leur pratique quotidienne, les salariés peuvent être exposés à des risques professionnels multiples et variés. Le fait de lever, de porter, de coucher, d'aider à marcher ou encore de faire manger les enfants nécessite des efforts importants et des postures contraignantes. Cette charge physique sollicite particulièrement le dos des travailleurs. En 2012, les douleurs lombaires liées à la manutention de charges lourdes représentaient près de 95 % des maladies professionnelles reconnues. La même année, 3 700 accidents du travail ont été recensés. Il s'agit majoritairement de chutes de plain pied (32 %), le plus souvent une glissade ou un trébuchement contre un objet (jouet, fil électrique, tapis...). Les accidents de trajet constituent une autre cause importante de sinistralité. 732 accidents ont été signalés en 2012, dont 2 mortels. Les salariés sont aussi exposés à d'autres risques : contamination par des bactéries ou des virus transmis par les enfants, exposition au bruit (cris) dans les structures d'accueil collectif, coupure ou brûlure lors de la préparation des repas, manipulation de produits chimiques dangereux (produits d'entretien), utilisation d'appareils électriques défectueux... La pression exercée par les parents voire les relations conflictuelles avec certains d'entre eux peuvent également être sources de difficultés, particulièrement pour les travailleurs « isolés ». La prise en charge d'enfants impose enfin une grande responsabilité ainsi qu'une patience et une vigilance qui peuvent se traduire par une charge mentale importante susceptible d'engendrer du stress.


Des mesures de prévention

De nombreuses mesures permettent cependant de prévenir les risques. Il est par exemple souhaitable que les lieux d'accueil soient configurés pour permettre aux travailleurs de surveiller les enfants en permanence, ceci afin d'anticiper aux mieux les incidents susceptibles de survenir et d'éviter d'avoir à intervenir en urgence ou dans la précipitation. Certains ajustements dans l'organisation du travail peuvent contribuer à réduire sensiblement les risques de chute ou de glissade : ranger les jouets au fur et à mesure des activités, essuyer le sol dès qu'il est humide ou sali... Grâce à des aides techniques, il est également possible de diminuer les efforts physiques liés au fait de porter les enfants : marchepieds pour accéder aux lavabos ou aux toilettes, chaises hautes ou équipées de rehausseur pour la prise des repas, lits et tables à langer ajustables en hauteur… La prévention des risques de lombalgie et de troubles musculosquelettiques passe également par des actions de formation. L'INRS a notamment conçu une formation à la prévention des risques liés à l'activité physique (PRAP) spécifiquement destinée aux métiers de la petite enfance. Cette formation est aujourd'hui dispensée par de nombreux organismes (lien). Elle permet aux salariés de s'adapter à tout environnement de travail pour se préserver et garantir la sécurité et le bien-être de l'enfant.


Rompre l'isolement des salariés

Sous l'impulsion des associations et des organismes publics, la prévention des risques professionnels a progressé dans le secteur des métiers de la petite enfance. Dans les établissements, l'encadrement et les salariés sont à présent mieux sensibilisés à la problématique. Le bilan est plus contrasté parmi les travailleurs qui ne sont pas rattachés à des structures d'accueil collectif. L'isolement des salariés exerçant à domicile a longtemps constitué un obstacle important. Mais il existe aujourd'hui des structures permettant à ces travailleurs de se réunir pour échanger sur leur métier, partager leurs expériences mais également les bonnes pratiques de prévention. Les relais assistants maternels (RAM), parentaux (RAP), ou mixtes (RAMAP) dépendant des mairies, ou encore les associations d'assistantes maternelles, jouent ainsi un rôle essentiel dans la diffusion de la culture de prévention. Un autre levier d'amélioration tient à l'évolution de la culture métier. A l'image de ce que l'on peut observer dans les autres secteurs du soin à la personne, les professionnels de la petite enfance tendent souvent à « s'oublier », à négliger leur bien-être et à considérer celui des enfants ainsi que le service rendu aux familles comme leur unique priorité. Mais les mentalités évoluent. Et les professionnels, de plus en plus nombreux, réalisent que pour bien prendre soin des autres, il faut savoir prendre soin de soi.
Publication : Salarié(e)s en bonne santé, enfants bien gardés (ED 6162)
Salarié(e)s
en bonne santé,
enfants bien gardés
(ED 6162)
Dossier : Elle court, elle court la prévention
Elle court,
elle court
la prévention

Publication : Aide à domicile. Bonnes pratiques de prévention des risques professionnels (ED 6148)
Aide à domicile. Bonnes
pratiques de prévention
des risques professionnels
(ED 6148)
Dossier : Service à la personne
Service
à la
personne




La Lettre d'information est éditée par le département Produits d'information de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Directeur de la publication : Stéphane PIMBERT, directeur général de l'INRS. Rédacteur en chef : Jacques GOZZO. Routage : logiciel SYMPA. Copyright INRS. Tous droits réservés. Conformément à la loi 2004-801 du 6 août 2004 (...) modifiant la loi 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Pour l'exercer, adressez-vous à l'INRS - 65 boulevard Richard Lenoir - 75011 Paris ou écrivez à contact@kiosque.inrs.fr



Nous contacter | Modifier ses données personnelles | Se désabonner